livre sterling forexIl semble que le jour de gloire de la livre sterling soit terminé ! En effet, après une ascension régulière depuis le début de l’année, la monnaie britannique connaît quelques difficultés à maintenir ses gains. Nous verrons dans cet article les raisons qui pourraient faire que l’on vende encore plus de livre sur le marché des changes dans les jours et semaines à venir.

Des données économiques en affaiblissement
Les rapports relatifs à la consommation et au logement n’ont pas été aussi roses que précédemment. Pour le premier, la faible croissance des salaires semble peser sur les habitudes de dépenses des consommateurs anglais. Concernant le second, après une reprise certaine, on assiste à une chute des approbations de prêts hypothécaires et à une hausse du prix des maisons. Notez que même le secteur manufacturier révèle des signes de ralentissement. L’indice PMI est en effet tombé de 57,2 à 55,4 au lieu de se maintenir comme prévu.

Changements potentiels dans la position de la BoE
Avec ces nouvelles moins réjouissantes, la banque centrale d’Angleterre pourrait décider d’avoir une attitude plus conciliante dans la future déclaration relative aux taux d’intérêt. Notez que le procès-verbal de la dernière réunion de politique monétaire a montré que certains décideurs avaient des doutes sur le fait que le Royaume-Uni puisse maintenir un rythme de croissance aussi soutenu.
Mark Carney a lui-même reconnu que les perspectives des économies mondiales et locales étaient moins optimistes. La faiblesse de la croissance des salaires représente, en effet, un frein potentiel pour l’activité économique globale à venir.

Confirmation par l’analyse technique
Les graphiques techniques relatifs à la livre suggèrent également que le cours est en train de tourner. La paire GBP-USD a ainsi cassé une ligne de tendance ascendante qui tenait depuis le début de l’année. Même l’EUR-GBP connaît une percée significative.

Après avoir connu des perspectives très fleurissantes, l’économie britannique semble montrer quelques signes d’essoufflements. La livre pourrait donc continuer sa chute à moins que le gouverneur de la banque centrale d’Angleterre ne se décide à relever ses taux d’intérêt.