Yen japonaisL’ensemble des évènements prévus au Japon cette semaine pourrait bien faire, ou défaire d’ailleurs, la tendance à long terme du yen sur le marché des changes. Vous trouverez dans cet article les trois événements à ne pas manquer cette semaine pour connaître les futurs mouvements de la monnaie japonaise.

Publication du PIB du troisième trimestre
La semaine a commencé sur les chapeaux de roue puisque la lecture du PIB japonais du troisième trimestre a révélé que le Japon est tombé dans une récession technique avec une contraction de son économie de 0,4% sur la période alors que les analystes s’attendaient à un rebond de l’ordre de 0,5%.
Les éléments du rapport ont indiqué que la consommation privée a enregistré une légère hausse de 0,4% pour ce trimestre soit, là encore, moins que les estimations situées à 0,8%. Ces chiffres montrent que la hausse de la taxe sur les ventes de 5% à 8% d’avril dernier continue de peser sur les dépenses des ménages japonais.

De possibles élections anticipées
La dernière série de chiffres en provenance du Japon suggère que la politique du premier ministre Shinzo Abe pourrait faire plus de mal que de bien à l’économie du pays. Voilà probablement la raison pour laquelle les autorités nippones ont laissé entendre la semaine dernière qu’il pourrait y avoir une dissolution du parlement et donc de nouvelles élections. Les élections pourraient avoir lieu le 14 décembre, avec un début de campagne prévu pour le 2 décembre. Le premier ministre annoncera le calendrier des élections en fin de séance asiatique aujourd’hui.

Une taxe sur les ventes retardées

Autre annonce importante, celle du retardement de la nouvelle hausse de la taxe sur les ventes, prévue à l’origine pour octobre 2015. En effet, avec les récents revers de l’économie japonaise, il semblerait que le pays soit à l’heure actuelle trop fragile pour résister à un nouveau coup dur concernant les dépenses. La hausse de la taxe ne devrait donc pas avoir lieu avant le mois d’avril 2017.
Le premier ministre attendait de connaître les résultats du PIB du troisième trimestre avant d’annoncer la future hausse qui passerait alors de 8% à 10%. Avec ce report, le Japon aura plus de difficulté à atteindre ses objectifs budgétaires.

Avec tout cela, que peut-on prévoir que le yen aille de l’avant sur le forex ?
Le fait que le Japon tombe en récession pourrait inciter la BoJ à mettre en place une série de mesure ce qui n’est pas vraiment de bonne augure pour la monnaie nippone. Le faible chiffre de la croissance suggère également que la future hausse des impôts sera retardée ce qui implique de faibles chances d’assouplissement monétaire.
A voir la faible augmentation du yen face à la publication du PIB Q3, il semblerait que les acteurs du marché des changes supposent que le gouvernement se tournera vers des facilitations pour relancer son économie.