BoE forexDans cet article aujourd’hui, un aperçu des principaux rapports économiques du Royaume-Uni impactant la livre sur le marché des changes. Jetez-y un œil car ces derniers pourraient vous informer sur le prix de la livre à long terme.
 
Inflation
La semaine dernière, le Royaume-Uni a publié une lecture de l’inflation plus faible que prévu. Une information qui a rappelé aux traders que la BoE ne serait pas en mesure de resserrer sa politique monétaire de si tôt. Rappelons, en effet, qu’une hausse des taux a tendance à augmenter le pouvoir d’achat de la monnaie locale qui met alors une pression à la baisse sur le niveau des prix.
En novembre, l’IPC global est passé de 1,3% à 1% pendant que l’IPC de base glissait de 1,5% à 1,2%, des chiffres bien en dessous de la cible de 2%. La principale raison de ce recul est la chute des prix du pétrole.

Emploi
Le dernier rapport sur l’emploi anglais a continué d’impressionner, une baisse de 26 900 demandeurs a, en effet, été enregistrée. En plus de cela, les chiffres d’octobre ont été révisés. Notez que six des sept derniers rapports ont imprimé des résultats plus forts que prévu.
Pendant ce temps, le taux de chômage s’est maintenu à 6% au lieu de descendre à 5,9% comme annoncé. Les conditions de l’emploi semblent se stabiliser puisque le niveau de chômage reste le même depuis septembre.

Croissance des salaires
Des signes de croissance des salaires ont également été observés et la rémunération moyenne a enregistré un gain d’1,4% annualisé pour octobre. Un chiffre supérieur aux estimations situées à 1,3%. Cela indique aussi que la croissance des salaires est en train de dépasser l’inflation, le signe d’une prochaine hausse des dépenses.

Biais de la BoE
Les décideurs de la BoE ne semblent pas si impressionnés par les derniers chiffres économiques car tous les rapports n’ont pas été à la hauteur de leurs espérances. De ce fait, le comité a voté à l’unanimité le maintient des achats d’actif et 7 votants contre 2 ont voté en faveur d’une attente des taux d’intérêt. Les membres du MPC reconnaissent donc des performances mais insistent sur le fait qu’il perdure encore de nombreux risques.

Malgré une dernière série de rapports positifs, la BoE devrait attendre encore davantage de signe (inflation, hausse des salaires) avant d’envisager un ajustement monétaire.