forex gene forex
Alors que certains se plaignaient de la lenteur d'intervention de la BCE, la banque centrale russe vient de nouveau d'intervenir sur ses taux directeurs. La dernière inrvention datant du 16/12/14...
Souvenez-vous, le mois de décembre a été très compliqué pour le rouble sur fond de problèmes économiques et politiques. La banque centrale russe avait pour cela augmenté ses taux de 7,5% en deux semaines, bloquant ainsi tout possibilité d'expension monétaire au sein de son économie. Cette mesure, bien qu'extrêmement radicale n'a pourtant pas réellement porté ses fruits, puisque le rouble a continué à se dépressier au cours du dernier mois.Le problème d'une telle hausse des taux est est que cela contribue directement à une contraction de l'économie. Dans le cas de la Russie cette contraction est déjà présente à cause de la baisse des cours du pétrole, de l'instabilité politique en Ukraine et des sanctions économiques des autres pays. La situation était déjà compliquée en Russie et la hausse des taux a eu des effets très néfastes sur l'économie du pays.Après les hausse successives la banque centrale a décidé vendredi dernier de baisser son principal taux directeur à 15% (-2%) pour tenter d'atténuer les perspectives recessionnistes (-3,6% anticipé pour 2015) pour le pays en 2015 et parceque l'inflation semble d'être stabilisée. Alors que l'inflation a culminé à plus de 10% en 2014, les dirigeants de la banque centrale anticipent que l'inflation va se réduire à mesure que l'activité économique ralentie. La Russie fait donc face à une double complication : l'entrée en récession du pays s'accompagne d'une inflation forte. La situation économique est donc extrêmement délicate et la seule politique monétaire ne pourra être la seule solution à tout ces problèmes.