forex2 forexSur le marché des changes, la psychologie du trading joue un rôle très important. En effet, la plupart du temps, ce sont nos émotions qui guident nos décisions et qui font donc que nous sommes ou non un bon trader. Vous trouverez dans cet article les autres facteurs qui influent généralement sur nos performances.

La peur de perdre
Généralement, lorsque l’on débute sur le forex, on est paralysé par la peur de perdre son argent. De ce fait, on a du mal à fermer des positions perdantes car on espère qu’une remontée rattrapera l’ensemble des pertes accumulées. Il s’agit là d’une erreur de débutant, sachez en effet que c’est le meilleur moyen de perdre tout son argent. Pour éviter cela, il convient de mettre en place un plan de trading testé et approuvé au préalable et surtout de ne pas y déroger.
Bien sur, couper ses pertes est délicat mais ne perdez pas de vue que votre argent constitue votre outil de travail, sans capital, vous ne pouvez plus trader. Pour éviter de gros désagréments, nous vous conseillons de définir un pourcentage de perte acceptable sur chaque opération.

Des relents de cupidité
Autre facteur important qui dirige vos décisions, la cupidité. En effet, lorsque l’on commence à trader sur le marché des changes, on croit, à tort, que l’on va s’enrichir grandement et dans un laps de temps très court. Là encore, il s’agit d’un très bon moyen pour voir son capital disparaître. L’outil qui sacralise ces attentes c’est l’effet de levier. En effet, avec ce dernier, vous pouvez multiplier vos gains de façon exponentielle alors que vous n’avez que quelques centaines d’euros sur votre compte de trading. Cependant, si cet outil multiplie vos gains, il opère de la même manière sur vos pertes, attention donc à l’utiliser avec recul et clairvoyance.

Coupez vos pertes mais laissez courir vos gains

Rassurez-vous, il est tout à fait possible de réaliser de gros gains rapidement sur le forex surtout si vous êtes bon. Pour cela, il convient de savoir d’une part couper ses pertes, nous vous en parlions ci-dessus, et d’autre part de laisser courir ses gains. Ce que l’on entend par laisser courir ses gains c’est maintenir ouverte une position gagnante qui est un plus dotée d’un plus grand potentiel et savoir ainsi éloigner le sentiment de peur qui voudrait vous la faire fermer car le marché pourrait se retourner.

D’une manière générale, on ne devient pas un cador du trading forex en trois minutes. Cela prend un certain temps pour se familiariser avec ce marché et ses outils. Vous comprenez alors pourquoi la psychologie prend une place importante et qu’elle nuira à vos résultats si vous ne savez pas l'appréhender correctement.