acteur forexDepuis dix ans, le marché des changes n’a cessé d’évoluer et il s’échange chaque jour des volumes considérables. Avec cela, les intervenants ont également changé, l’heure pour nous de faire un point sur ces derniers et de préciser qui sont réellement les acteurs d’aujourd’hui.

Sur le forex, il existe cinq intervenants à des degrés différents : les banques commerciales, les investisseurs institutionnels, les entreprises multinationales, les banques centrales et les particuliers. Voyons la proportion et l’importance que chacun représente.

Les banques commerciales sont les plus gros acteurs du forex. Avec environ 43% des transactions elles ont un impact très fort sur le marché des changes. Les plus populaires sont UBS, Barclay’s et Deutsche Bank et elles traitent généralement pour le compte de leurs clients (particuliers, banques, établissements financiers).

Viennent ensuite les investisseurs institutionnels. Il s’agit majoritairement des fonds de pensions et des compagnies d’assurance. Ces institutions financières disposent d’importantes ressources qui représentent environ 30% des transactions réalisées sur le marché des changes. On peut même allègrement imaginer que dans les années à venir, ils deviendront majoritaires. Les investisseurs institutionnels pratiquent le marché des changes surtout à des fins spéculatives.

Les entreprises multinationales sont les troisièmes plus gros investisseurs du forex, avec 17% des transactions. La majorité des grandes entreprises interviennent aujourd’hui sur le forex pour se couvrir des risques liés au change. En réalisant des échanges commerciaux dans des devises étrangères, elles évitent en effet, de tout perdre lorsqu’une monnaie est dévaluée.

Les banques centrales représentent 8% des transactions réalisées sur le marché des changes aujourd’hui. La fed, la BCE, la BoE, la BoJ jouent un rôle prépondérant même si le volume total des transactions n’est pas très important. Dans la mesure où elles influencent grandement l’évolution des différents taux de change, il est normal que leur impact ne soit as relatif.

Enfin, les particuliers représentent une toute petite partie de l’échiquier forex. Avec environ 2% du volume de transaction la pratique est purement spéculative. Cependant, bien que l’activité soit relativement faible, la proportion de particulier augmente chaque année de 30% depuis les années 2000. Les particuliers ne traitent pas en direct sur le marché des changes, ils passent en effet par l’intermédiaire des plateformes de trading et des brokers.

Les informations mentionnées ci-dessus ne feront pas de vous un meilleur trader mais mieux comprendre qui sont les acteurs d’un marché financier constitue un bon moyen de comprendre ses rouages.