Banque centrale gene forexLa semaine dernière faisait la part belle aux déclarations des banques centrales. Plusieurs d’entre elles ont, en effet, effectué leur déclaration mensuelle. Puisque cela crée des remous sur le marché des changes, nous ferons dans cet article une comparaison entre la BCE et la banque centrale d’Angleterre pour savoir laquelle des deux banques est la plus optimiste.

Déclaration de la banque centrale d’Angleterre
Comme prévu, les décideurs de la BoE ont décidé de maintenir les taux d’intérêt à leurs niveaux actuels, 0,5%. Le communiqué de presse officiel n’a pas donné plus de détails concernant la décision des taux, il faudra donc que les traders attendent la sortie du compte-rendu.
Les données récentes de l’économie britannique laissent à penser que le comité de politique monétaire est en mesure de conserver le ton optimiste qu’il emploie depuis quelques semaines. Les chiffres de l’emploi ont, en effet, surpris à la hausse une nouvelle fois et la croissance des salaires continue de dépasser l’inflation. Avec cela, il est probable que le gouverneur Carney réitère le fait que le prochain mouvement de politique monétaire sera bien une hausse des taux d’intérêt. Reste à savoir si les autres membres du MPC seront sur la même longueur d’onde.

Déclaration de la banque centrale européenne

Depuis que la BCE a pratiquement épuisé toutes les munitions de l’arsenal de politique monétaire, le gouverneur Draghi et ses hommes se sont abstenus de prendre des mesures lors des dernières déclarations sur les taux. Ils ont confirmé que le programme de QE massif annoncé en janvier dernier commencera ce lundi et pourrait durer 18 mois.
Autre élément intéressant, la BCE a décidé de mettre à jour ses prévisions économiques. Elle prédit désormais une progression de l’économie de l’ordre de 1,5% cette année alors que les estimations précédentes se situaient à 1%. Ils ont également relevé leur prévision de PIB pour 2016 d’1,5% à 1,9%, soit des perspectives résolument optimistes.
Les récents rapports économiques semblent appuyer l’élan positif du gouverneur Draghi. Les ventes au détail ont ainsi bondi de 1,1% en janvier dépassant largement les prévisions de 0,2%. L’IPC qu’on attendait diminuer de 0,5% a, quant à lui, réussi à limiter les dégâts en plongeant de seulement 0,3%.
Ces signes d’amélioration ont contribué à soutenir quelque peu la monnaie européenne sur le marché des changes mais les acteurs du forex restent cependant relativement attentistes.

Entre la BCE et la BoE, on a donc assisté à un match nul tant les deux déclarations étaient optimistes. Reste à voir si les perspectives positives suggérées par les deux gouverneurs se renforceront dans les semaines à venir.