acteur forexC'est en tout cas ce que commencent à penser les acteurs des marchés financiers américains. Après l'enchainement d'indicateurs économiques satisfaisants depuis plusieurs mois, il semblerait que certains commencent à anticiper un changement de cap de la FED dans les mois à venir.
Alors que J. YELLEN a assuré aux investisseurs que la remontée des taux n'était pas encore au programme et que la FED attendrait que le redressement de l'économie soit durable avant de relever ses taux, nous avons assisté ce vendredi à des mouvements pour le moins surprenant entre le Forex et les marchés actions notamment.En effet à la suite des bons chiffres de l'emploi publiés en fin de semaine dernière, le dollar s'est apprécié face aux autres principales devises. Jusque-là rien de surprenant, surtout si l'on anticipe une remontée des taux à moyen / long terme. Ce qui l'est plus c'est le recul important des indices boursiers américains dans le même temps.La théorie la plus probable pour expliquer ce repli est la crainte des investisseurs quant à la possibilité pour la FED de relever ses taux directeurs. Si c'était le cas, les marchés craignent que cela n'affecte directement la consommation des ménages et donc la santé économique des entreprises. Si les entreprises voient leur santé se dégrader, les cours de bourse chuteront. C'est ce scénario qui semble commencer à émerger. La majorité des investisseurs jugent qu'il est encore trop tôt pour une telle manœuvre et que cela pourrait casser la dynamique de reprise économique, d'autant plus que la demande extérieure n'est pas importante avec de nombreux autres pays proches de la récession.Il faudra donc suivre avec attention les indicateurs économiques américains à venir qui seront autant de signaux envoyés aux investisseurs.Alors que certains pointent du doigt une bulle sur les marchés action américains suite à l'inondation de liquidités de la FED, la montée des taux pourrait permettre de la dégonfler en rendant les liquidités plus rares et donc plus cher. Le dollar fort a donc encore de beaux jours devant lui.