election RUAu Royaume-Uni, la frénésie du royal baby passée, place aux élections générales et ses résultats ! Une bonne occasion pour nous de revenir sur les résultats de ce scrutin et d’en analyser les conséquences probables sur la monnaie britannique et le marché des changes en général.

Les sondages pré-électoraux ont indiqué que, dans cette course à la majorité parlementaire, les partis politiques rivaux étaient aux coudes à coudes. Les chiffres promettaient, en effet, d’être serrés entre le parti conservateur du premier ministre actuel David Cameron et celui des travaillistes de l’opposition dirigés par Ed Miliband. Pour rappel, 326 sièges sont nécessaires pour garantir une majorité absolue au parlement.

Les résultats sortis des urnes montrent que les conservateurs remportent 316 sièges tandis que le parti travailliste 239. Les 95 sièges restants se divisant entre les différents autres petits partis (libéraux démocrates, unionistes démocratiques, parti national écossais, parti de l’indépendance).

Sans être trop au fait des tenants et aboutissants de la politique du Royaume-Uni, on peut allègrement se dire que l’absence d’un gouvernement majoritaire peut avoir des répercussions négatives sur l’économie d’un pays. Après tout, Les partis politiques opposés ont des visions différentes, des priorités ainsi que des objectifs économiques divergents. Avec un parlement sans majorité, il devient, en effet, difficile de mettre en place des actions, des réformes ou autres manœuvres politiques et cela peut entrainer des conséquences néfastes sur l’économie britannique.

Bien sûr, un gouvernement de coalition peut encore être formé. Même si cette situation n’est pas idéale, c’est toujours préférable à une absence de majorité. Les conservateurs pourraient ainsi s’allier aux dirigeants libéraux démocrates, leurs partenaires de la coalition actuelle, ou même avec les unionistes démocratiques ou le parti de l’indépendance pour afficher un front unifié.

Sur le forex, les spéculations relatives aux coalitions potentielles ont pour effet de faire baisser la monnaie britannique. L’incertitude économique que cela entraine rend les traders quelque peu frileux concernant la livre. Une fois le nouveau gouvernement formé et, de ce fait, la confiance des marchés retrouvée, la monnaie anglaise devrait récupérer ses pertes. La devise restera cependant relativement volatile après ces élections car les traders voudront attendre de voir les conséquences politiques de ces élections.