FOMC forexLe compte-rendu de la dernière réunion du FOMC n’a pas révélé grand chose de nouveau concernant les prochaines orientations de politique monétaire. Pour vous aider à placer au mieux vos positions sur le forex, vous trouverez, tout de même, dans cet article les éléments qu’il fallait retenir de cette réunion.

Des taux susceptibles d’être relevés le mois prochain
Même si Yellen a pour habitude de conserver un ton très prudent lorsqu’il s’agit de hausse des taux d’intérêt, il semblerait que les responsables de la fed soient de plus en plus enclins à relever les taux au mois de juin. Cela serait, en effet, conforme aux attentes et spéculations des traders du marché des changes.
Cependant, le comité a mentionné que les données disponibles, d’ici là, ne seraient pas suffisantes pour convaincre le FOMC de resserrer sa politique monétaire. Compte tenu du récent ralentissement économique des Etats-Unis, il faudra donc attendre la prochaine lecture préliminaire du PIB, de l’IPC, du rapport NFP pour savoir si le ralentissement n’était que transitoire.

Aucune indication sur le timing du resserrement
Lors de cette réunion, aucune indication relative à un quelconque timing n’a été donnée. Les traders du forex sont donc autorisés à continuer de spéculer sur le calendrier. Ceux qui comptent sur une hausse des taux de la fed pour le courant de cette année affirment que la suppression du mot « patient » suggère que le resserrement aura lieu d’ici quelques semaines. Pour les responsables du FOMC, il convient, cependant, d’avancer réunion par réunion. Selon certains analystes, cela signifie que les membres de la fed ne savent pas eux-mêmes le moment où le resserrement aura lieu ce qui explique les signaux contradictoires émis depuis quelques temps.

Une croissance et des perspectives d’inflation qui s’améliorent
Curieusement, les responsables du FOMC ont revu à la hausse leurs perspectives économiques. En effet, ils ont révisé leurs prévisions de croissance et d’inflation. Cette mise à niveau repose probablement sur le fait que la dépréciation du dollar a rendu les exportations américaines plus abordables sur le marché international. Selon les membres de la fed, il existe aussi des bizarreries faussant les chiffres de croissance du premier trimestre.

Des préoccupations au sujet des rendements obligataires
Les responsables de la fed commencent également à envisager l’impact potentiel d’une hausse des taux sur d’autres marchés financiers en général et sur celui du marché obligataire en particulier. Cette manœuvre pourrait en effet, déclencher une hausse brutale des rendements gênante pour l’économie. L’histoire a déjà montré un tel scénario alors les membres du FOMC craignent qu’il se reproduise.

Pour toutes ces raisons, la fed a conservé une certaine prudence quant à ses futurs plans de serrage lors de cette réunion. La banque centrale américaine reste cependant la seule à pouvoir opérer une telle manœuvre actuellement. Reste à voir si les données économiques le permettront.