trading forexOn appelle « bruit du marché » les données, les rumeurs ou les fluctuations des cours des devises du forex. Si ces bruits ressemblent à des informations réelles, en fait, il s’agit de mauvais signaux qui ne nous apprennent rien sur les rendements futurs d’un actif. Nous vous proposons dans cet article des précisions sur cette notion capitale ainsi que des moyens pour s’en prémunir.

D'une manière générale, les informations trop abondantes ont tendance à perturber les analyses et à empêcher de comprendre les tendances à plus long terme. Or, ces dernières sont fondamentales pour élaborer des stratégies de trading payantes.
Généralement, lorsque l’on trade sur des fréquences de temps d’une heure, on pense que les graphiques basés sur 15 minutes laissent trop de place au bruit du marché. Lorsque l’on trade sur des périodes de quinze minutes, on a tendance à penser que c’est sur les périodes inférieures que le bruit du marché fait des victimes.

Pour réduire ce bruit, on peut travailler avec des graphiques en barre ou avec les chandeliers japonais. A la différence des autres graphiques fondés sur les courbes de prix, ils permettent de voir la façon dont se forment les prix, les accélérations, les liaisons avec les indicateurs, etc. Cependant, ils n’excluent pas totalement ces bruits.
Pour pallier ce problème, nombreux sont les courtiers à avoir mis au point des outils permettant d’exprimer la variation des cours uniquement à partir des prix et non pas à partir du temps qui passe. Bien sûr, la physionomie des graphiques change totalement.

Vous l’aurez compris, pour envisager faire des profits sur le marché des changes, il est important de connaître ses avantages mais surtout ses inconvénients. Maintenant que vous savez qu’il convient de se méfier des bruits du marché, intégrez cette information à votre activité et ne vous laissez plus berner par les fausses informations qui passent.