Banque dangleterre forexSi vous souhaitez réaliser des bénéfices de change avec la livre sterling, alors vous devriez savoir que le Royaume Uni a quatre évènements économiques majeurs, cette semaine. Nous reviendrons dans cet article sur ces quatre évènements et tenterons de savoir comment la paire GBP-USD devrait réagir sur le forex.

Indice des prix à la consommation, mardi
Ce n’est pas un secret, le Royaume Uni est encore sous le choc de la chute des prix du pétrole. Le pays a, d’ailleurs, publié une inflation négative pour le mois d’avril ce qui a entrainé une vente massive de livre dans la mesure où les traders ont réalisé que les perspectives de déflation étaient bien réelles.
Pour le mois de mai, l’IPC global devrait montrer une légère hausse de 0,1% tandis que l’IPC de base pourrait grimper de 0,8% à 1%. Sachez cependant, qu’une série de résultats décevants pourrait faire sombrer la livre.

Evolution du nombre de demandeurs d’emploi, mercredi
Après une série impressionnante de gains d’embauche, les derniers chiffres relatifs à l’emploi du Royaume-Uni ont été plus mitigés. En avril, le nombre de chômeurs a reculé de 6 500 alors qu’on attendait une baisse de 20 500.
Pour les chiffres à venir, on prévoit une diminution du nombre de demandeurs d’emploi de 12 500 ce qui pourrait être suffisant pour maintenir le taux de chômage à 5,5% au mois de mai. Des données plus fortes pourraient, cependant, ouvrir la voie à des gains de change de la livre si la publication du compte rendu de la réunion de la BoE ne vole pas la vedette à cet événement.

Compte rendu de la réunion de la BoE, mercredi

Lors de la dernière déclaration de politique monétaire, le gouverneur de la banque centrale avait décidé de maintenir les taux d’intérêt et les achats d’actifs à leurs niveaux. Cette annonce n’avait, de ce fait, pas vraiment causé de remous sur le marché des changes. Il avait, cependant, affirmé que le prochain mouvement serait une hausse des taux. Depuis cette déclaration, les données économiques n’ont pas vraiment impressionné, on se dirige donc tout droit vers une déclaration plus prudente cette fois-ci.

Ventes au détail, jeudi
Dernier point mais pas des moindres, la publication relative aux ventes au détail. Habituellement, le gouverneur Carney souligne le fait que le ralentissement de l’inflation se traduit par une hausse des dépenses de consommation. En avril, le rapport a montré une reprise des dépenses d’1,2% alors qu’on attendait une simple hausse de 0,4%. Avec cela, la livre britannique avait réalisé des gains sur le marché des changes.
Pour le mois de mai, les dépenses de consommation devraient être stables, ce qui pourrait montrer aux traders que les britanniques sont prudents quant à leur argent durement gagné. Néanmoins, des données plus importantes que prévu pourraient conforter la vision du gouverneur et maintenir une croissance globale soutenue.