FOMC forexMaintenant que le FOMC a fait sa, tant attendue déclaration, l’heure est au bilan. Nous verrons dans cet article ce qu’il fallait en retenir et ce que cela implique pour la devise américaine et le marché des changes en général.

La fed augmentera t-elle enfin ses taux d’intérêt en septembre ?
Voilà la question cruciale des débats. Et bien comme d’habitude, ce fut la déception. La gouverneur Yellen s’est, en effet, encore abstenue de faire allusion à un quelconque timing concernant le resserrement de politique monétaire. Dans son communiqué de presse, elle a même déclaré qu’aucune décision n’avait été prise à ce jour quant à la date de serrage. Les économistes restent cependant relativement optimistes et prévoient toujours deux hausses de taux d’ici la fin de l’année 2015.

Deux hausses de taux ? Leurs estimations économiques sont elles raccord pour ?
Comme je vous l’indiquais dans mon précédent article sur le FOMC, la fed a décidé d’abaisser ses estimations de PIB pour cette année afin de prendre en compte le ralentissement du premier trimestre 2015. Elle a également ajusté ses prévisions de chômage de 5% à 5,2% voire 5,3%. Enfin, elle a maintenu ses estimations d’inflation avec la récente chute des prix du pétrole.
Les membres du FOMC sont, cependant, plus optimistes quant à une reprise pour 2016 et 2017 puisqu’ils ont revu à la hausse les prévisions de ces deux années.
Yellen a, une nouvelle fois, rappelé que le changement de politique dépendait uniquement des données économiques. Tout signe d’une reprise forte dans les prochains mois pourrait donc alimenter les spéculations de hausse des taux d’intérêt.

Quid de l’inflation est de la force du dollar

Le FOMC n’a pas trop insisté sur le ralentissement du niveau des prix lors de sa conférence. Cela laisse à penser que les décideurs ne sont plus autant préoccupés par ce problème. Yellen a même affirmé que la baisse des prix de l’énergie avait été concentrée en fin d’année 2014 et au début 2015 mais qu’ils s’étaient stabilisés depuis.
Interrogée sur l’impact du dollar sur l’inflation globale, elle a admis que cela restait un facteur parmi d’autres, influençant leur décision relative à la hausse des taux d’intérêt. Elle a également rappelé que la fed comptait sur l’amélioration des conditions du marché du travail et sur l’augmentation des salaires pour soutenir la croissance et l’inflation.

Amis, traders, il faudra donc scruter avec attention les prochains rapports sur l’emploi pour essayer de savoir quand le resserrement monétaire aura lieu.