forex general forexSur le marché des changes, les taux d’intérêt des banques centrales ont une importance considérable. Cela s’explique par le fait que lorsque l’on détient des devises, on perçoit une rémunération liée au taux d’intérêt monétaire du pays d’émission de la devise.

Les taux directeurs sont fixés par l’institut monétaire du pays considéré. Aux Etats-Unis, il s’agit de la Reserve federal (fed), dans la zone euro, il s’agit de la banque centrale européenne (BCE), au Royaume-Uni c’est la banque centrale d’Angleterre, etc.
Ces taux ne sont pas gravés dans le marbre, ils évoluent à la hausse ou à la baisse selon la conjoncture économique des différents pays.


Actuellement, les taux d’intérêt des principales devises du forex sont les suivants :

Etats-Unis : 0,250%
Zone euro : 0,050%
Royaume-Uni : 0,500%
Japon : 0,100%
Suisse : -0,750%
Australie : 2,000%
Nouvelle Zélande : 3,250%
Canada : 0,750%

Comme vous pouvez le constater, les taux d’intérêt sont loin d’être uniformes dans le monde. Notez que plus le taux est bas et plus la politique monétaire pratiquée dans le pays est accommodante.

Rapport entre taux d’intérêt et forex

Détenir des devises entraine donc la perception d’un intérêt. Concrètement, si vous êtes en possession de 10 000 dollars USD, vous recevrez de votre courtier un intérêt annuel de 0,250% soit 25 dollars par an sur la somme considérée. Cependant, les devises du marché des changes fonctionnent par paire. On ne touchera donc pas l’intégralité de l’intérêt mais le différentiel entre les taux des deux devises. Par exemple, vous achetez 10 000 USD-EUR. Vous toucherez dans ce cas 0,250% sur cette position et paierez 0,050% pour la vente d’euro. Il restera donc dans votre poche 0,200% (0,250% - 0,050%). Sachez tout de même que sur cette somme, certains frais sont retenus par les intermédiaires de la transaction.

Au regard du niveau de corrélation des devises et des taux d’intérêt, il est tout à fait normal de voir le marché des changes s’animer et devenir volatile lorsqu’une banque centrale décide de modifier ses taux.