Drapeau chine forexA moins que vous ne viviez dans une grotte, vous n’êtes pas sans ignorer que le marché boursier de la Chine subit actuellement de fortes perturbations. Voyons dans cet article, ce que cela implique pour la devise chinoise et le marché des changes en général.

Est-ce réellement mauvais ?
Pour mettre les choses en perspective, le recul du marché boursier chinois s’élève à 3 milliards de milliards et cela équivaut à la valeur de la production économique de la Chine sur trois mois mais aussi au PIB du Royaume-Uni en 2013 ou encore à dix fois la taille du PIB de la Grèce. Selon les économistes, le montant est suffisant, également, pour régler 6 fois l’intégralité de la dette grecque. Ils affirment même que cette dette n’est pas grand chose au regard d’une chute de la Chine, en termes de répercussions sur l’économie mondiale et les marchés financiers. La Chine est, tout de même, la deuxième plus grande économie du monde et un partenaire commercial privilégié des Etats-Unis et de l’Europe. Une récession intérieure pourrait être catastrophique pour ces pays.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’économie chinoise ?
S’il y a quelque chose que vous devez retenir du marché boursier chinois c’est que la plupart de ses investisseurs sont les citoyens appartenant à classe moyenne. Ces derniers ont, en effet, emprunté de l’argent afin de pouvoir acheter des actions. Maintenant que les appels de marge redoutés sont arrivés, bon nombre de ménages ont été contraints de puiser dans leurs économies ou même de vendre certains biens pour payer leur dette. La confiance et les dépenses de ces derniers devraient donc à terme être décevantes.

Comment le gouvernement chinois gère t’il la crise ?

La bonne nouvelle, c’est que les responsables chinois ont l’air de faire ce qu’il faut pour enrayer la chute du marché boursier. Ils ont en effet, mis en place les mesures suivantes :
-    Ajout de liquidité supplémentaire et plusieurs baisses de taux,
-    Réduction du ratio de réserves obligatoires des banques,
-    Assouplir les règles restreignant les opérations sur marge et réduire les frais des transactions boursières,
-    Réduire le nombre et l’ampleur des nouvelles introductions en bourse,
La mauvaise nouvelle, c’est qu’aucune action n’a fonctionné à ce jour.

Y a t’il lieu de s’inquiéter pour l’économie mondiale ?
Certains comparent la vente massive du marché boursier chinois au krach de 1929 américain qui avait marqué le début de la Grande Dépression. Parmi les similitudes, on retrouve la crise mondiale des produits de base et le ralentissement de l’activité commerciale qui impacte la confiance des entreprises et des consommateurs.
Avant de commencer à paniquer, gardez à l’esprit que les marchés financiers d’autres pays dans le monde sont beaucoup moins corrélés que le marché américain. Ils devraient donc ne pas trop pâtir de cette chute. Cependant, de nombreux pays étroitement liés à la Chine en termes de commerce pourraient souffrir de la situation. Ainsi, l’Australie et le Nouvelle Zélande devraient être les premiers à trinquer.