Rapport NFP dollar forexSi vous pensez qu’il est un peu tôt pour préparer la prochaine publication du rapport NFP, détrompez-vous ! En effet, non seulement ce dernier pourrait entrainer de la volatilité sur le marché des changes mais il pourrait également faire ou casser la tendance à long terme du billet vert.

Pourquoi le rapport NFP est-il si important ?
Le rapport NFP mesure le changement du nombre d’américains employés dans les industries non agricoles au cours d’une période. En d’autres termes, il permet de savoir si des emplois ont été créés ou perdus sur le mois. En général, sachez que des gains en matière d’emploi conduisent à des dépenses de consommation plus importantes ce qui soutient alors la production des entreprises et est bon pour la croissance globale du pays. Des perspectives optimistes de croissance ont tendance à stimuler l’appréciation de la monnaie considérée d’autant plus si les traders attendent une manœuvre de resserrement de la politique monétaire de la banque centrale. Pour rappel, sachez que la fed a annoncé suivre avec précision les rapports relatifs à l’emploi pour entériner sa décision d’augmenter les taux.

Que s’est-il passé la dernière fois ?
Le rapport NFP de juin a été un peu déprimant pour les taureaux de dollar américain avec une lecture réelle inférieure aux attentes. Le taux de chômage est, cependant, passé de 5,5% à 5,3%. Ce recul a été principalement stimulé par l’énorme baisse de la participation au marché du travail. Cela révèle une faible confiance des américains quant aux perspectives du marché du travail. En plus de cela, les gains horaires moyens ont stagné alors qu’on attendait un rebond de 0,2%. Avec cela, le dollar USD avait un peu souffert mais la tendance n’avait, cependant, pas duré.

A quoi peut-on s’attendre cette fois-ci ?
L’économie américaine devrait ajouter 220 000 emplois au cours du mois. Le rythme semble donc ralentir par rapport au mois précédent. Cela devrait, tout de même, être suffisant pour maintenir le taux de chômage à 5,3%. Gardez, cependant, à l’esprit que le bureau des statistiques américains a révisé négativement tous les chiffres de l’emploi depuis février. L’ensemble des autres indicateurs du travail n’est pas en plus des plus optimistes en ce moment. On peut donc s’attendre à des surprises.

Comment le dollar pourrait réagir ?
Le dollar américain pourrait se vendre massivement si la lecture réelle est en dessous du consensus car cela convaincrait la plupart des participants du marché que la fed n’est pas prête à relever ses taux d’intérêt en septembre.
Un rapport plus important que prévu pourrait quant à lui permettre au billet vert d’étendre ses rassemblements. Selon certains analystes, si la hausse atteint 225 000 alors la fed augmentera bien ses taux d’ici la fin de l’année.
Les données sous-jacentes comme le taux de participation ou le salaire horaire moyen pourraient également jouer un rôle dans les fluctuations du dollar américain.