Emploi forexLes Etats-Unis publiaient la semaine dernière leurs données relatives à l’emploi. Habituellement, ce type de publication génère de forts remous sur le marché des changes mais encore plus cette fois-ci puisque c’est de ces derniers que dépend la hausse des taux d’intérêt de la fed. Une manœuvre très attendue par les traders du forex. Voyons dans cet article, ce qu’il fallait en retenir.

Pourquoi le rapport NFP de juillet est-il une si grosse affaire ?
Le rapport NFP a tendance généralement à entrainer des réactions sur le marché des changes. Habituellement, la volatilité est de l’ordre de 100 pips. Notez que le taux e participation est également très suivi par les traders amateurs de trading à long terme.
Ce qui rend cette publication de juillet encore plus intéressante c’est que la fed en attend beaucoup pour commencer son resserrage monétaire. En d’autres termes, des données solides permettrait de voir la manœuvre intervenir en septembre alors que des données faibles reporteraient le processus à décembre voire à l’année prochaine.

Qu’a révélé le rapport ?
L’économie américaine a ajouté 215 000 emplois en ce mois de juillet soit un chiffre légèrement en deçà du consensus qui prévoyait 225 000. Le taux de chômage est resté inchangé à 5,3%. Sur une note plus positive, les révisions des rapports précédents de 14 000. Ces gains ont permis au dollar de se maintenir.
En observant de plus près les éléments du rapport, on constate que la croissance de l’emploi a été constatée dans tous les secteurs, les services professionnels et l’industrie de détail en tête. L’embauche à plein temps a également ramassé. Le taux de participation est, quant à lui, resté inchangé à 62,6%.
D’autres indicateurs du marché du travail ont montré une augmentation du nombre moyen d’heure travaillée ce qui laisse supposer une légère augmentation des salaires. Avec cela les gains horaires moyens sont en hausse de 0,2% après avoir été nuls en juin.

Ces chiffres sont-ils bons ou mauvais ?

Toute forme de croissance de l’emploi est généralement bonne pour une économie. Le fait qu’en plus les Etats-Unis maintiennent un gain moyen d’emploi de 235 000 sur les trois derniers mois et un bon point supplémentaire. Si la fed reconnaît des améliorations, il est actuellement bien difficile de savoir si les chiffres sont assez bons pour programmer la prochaine hausse des taux.
Ce que l’on peut dire c’est que les résultats de l’emploi américain de juillet sont suffisants pour garder le resserrement de la fed cette année dans le domaine du possible.  
Si on se réfère à la réaction du billet vert, alors on constate que les traders sont également un peu déchirés. D’une part la tendance actuelle de l’emploi est bonne mais d’autre part, personne ne sait encore si les résultats sont assez bons pour soutenir une hausse des taux en septembre. On comprend mieux pourquoi les taureaux de dollar ont salué les résultats mais s’en sont vite désintéressés.

Et maintenant, que va t’il se passer ?
Il y aura une nouvelle publication du rapport NFP avant que le FOMC ne se réunisse en septembre. Les données d’août pourraient donc donner le ton concernant la hausse des taux d’intérêt et déterminer le comportement du dollar pour le reste de l’année.

Vous l’aurez compris, il faudra donc encore attendre pour savoir si la fed commencera à resserrer sa politique monétaire le mois prochain ou pas.