devises forexLes marchés financiers ont connu une semaine dernière assez mouvementée et il semblerait que cela ne soit pas fini. En effet, hier dès l’ouverture, les choses s’aggravaient encore. Si la situation n’est pas des plus favorables pour beaucoup, elle l’est en revanche pour les traders du forex. En période de turbulences, ces derniers peuvent, effectivement, espérer profiter de la volatilité pour engranger des gains de trading.

Bien sûr, toutes les devises n’ont pas été impactées de la même manière. Certaines ont bien vécu le bain de sang, d’autres moins. Nous vous détaillons tout cela dans cet article.


Les gagnants : le yen japonais et les devises européennes (EUR, GBP, CHF)
Sans surprise, le yen japonais est l’un des plus gros gagnants de la semaine. L’effondrement du marché chinois et celui d’autres marchés asiatiques ont, en effet, permis à la monnaie nippone de conforter sa place de valeur refuge. Les traders se sont rués sur elle pour plus de sécurité.
L’euro s’en sort également relativement bien. Depuis que la Grèce a obtenu sa troisième série de fonds de sauvetage, la confiance semble revenue. Alors que la démission de Tsipras et les élections à venir pourraient changer la donne, il semble que les taureaux amateurs d’euro soient davantage convaincus par les améliorations de la zone euro que par les futures problématiques.
La livre sterling et le franc suisse ont également enregistré des gains pendant cette période peu faste. On ne peut, cependant, nier que la monnaie britannique se porte bien grâce à son super jeudi et que la menace d’intervention de la BNS continue de peser sur le franc mais il faut quand même souligné le fait que ces monnaies se sont bien comportées par rapport aux autres.

Les perdants : les dollars USD, AUD, NZD, CAD et les devises asiatiques

Les troubles de la Chine sont principalement à blâmer concernant la débâcle des marchés mondiaux. Comme nous le mentionnions dans notre article sur les facteurs du chaos des marchés, la dévaluation du yuan et la vente massive d’actions chinoise ont largement pesés sur la situation.
Avec cela, le dollar australien, le dollar néozélandais, le dollar canadien et le dollar américain ont relativement mal vécu la semaine. Ces monnaies ont, en effet, perdu des centaines de pips par rapport aux monnaies du groupe des gagnants.
Avec cela, l’idée de voir la fed retarder son décollage de septembre au début 2016 semble de plus en plus réelle pour les traders du forex. Cela explique sans doute aussi pourquoi le billet vert a quelque peu perdu de son attrait de valeur refuge ces derniers temps.