Dollar USD forexSi le dollar US domine le marché des changes en ce moment, c’est avant tout grâce à la publication de son PIB préliminaire du deuxième trimestre 2015. Cela va t-il, cependant, durer ? C’est ce que nous verrons dans cet article.

Grandes révisions à la hausse
Le dernier rapport montre une amélioration significative de la croissance du pays. De 2,3% on est, en effet, passé à 3,7% d’expansion, un chiffre bien meilleur que les projections des analystes qui le voyait à 3,2%.
En observant de plus près les éléments du rapport, on constate que cette révision à la hausse a été stimulée par des lectures plus fortes des investissements des entreprises où des améliorations ont été enregistrées en matière de construction, de recherche et développement et de stocks.

Une économie qui gagne du terrain
En plus de cela, la plupart des mises à jour ont été faites sur les données de juillet ce qui suggère que l’économie américaine a pris de l’ampleur depuis son départ mitigé du début d’année.
Pour la plupart des analystes du marché des changes, cela confirme que le ralentissement observé au premier trimestre était tout simplement transitoire comme le soulignait d’ailleurs, les responsables de la fed. Les Etats-Unis ont, en effet, dû faire face à des conditions météorologiques particulièrement difficiles et à l’effondrement des prix du pétrole et des matières premières.

Des risques engendrés par la hausse des stocks

Sur une note moins optimiste, les économistes ont souligné la forte augmentation des stocks pour le deuxième trimestre. Cela révèle, en effet, que les entreprises ont intensifié leur production mais que les consommateurs n’ont pas vraiment suivi le mouvement.
En terme de chiffres, les stocks ont grimpé à un rythme annualisé de 121, 1 milliards de dollars soit une hausse par rapport au chiffre initial de 110 milliards de dollars et s’ajoute aux 112,8 milliards d’augmentation du premier trimestre. On avait plus vu cela depuis 1947.

Ces chiffres sont-ils assez bons pour voir le décollage de la fed arriver ?
Alors que les prévisions positives du PIB ont permis au dollar de regagner du terrain face à ses rivaux du forex, les analystes pensent que les arriérés des données ne sont pas suffisants pour mettre sur la table la hausse des taux en septembre. La plupart des observateurs anticipent déjà les conséquences des récentes turbulences du marché boursier chinois sur les entreprises et les consommateurs ce qui jette un doute sur la solidité des performances enregistrées ce trimestre.

Pour les taureaux amateurs de dollars USD, ce rapport de croissance optimiste a permis de restaurer le statut de valeur refuge du billet vert. L’économie américaine, s’en tire, en effet, toujours mieux que ses rivaux et cela pourrait permettre son maintien même en temps de crise.