Drapeau US forexBeaucoup de traders du forex on perdu la fois concernant l’éventuelle hausse des taux d’intérêt de la fed en septembre avec la crise actuelle du marché mondial. Le Président de la réserve fédérale de New York a même déclaré, lors de son dernier discours, qu’une hausse des taux pour septembre était peu probable. Tout n’est, cependant, pas perdu puisqu’il a également évoqué le fait qu’une hausse serait probable lorsque les données relatives à la performance de l’économie seront favorables. Voyons donc les dernières données publiées dans le pays.

Croissance
La deuxième estimation du PIB américain pour le deuxième trimestre 2015 a été largement revue à la hausse. De 2,3% elle est passée à 3,7%, soit une amélioration impressionnante par rapport aux 0,6% d’augmentation du premier trimestre. Cette révision à la hausse est principalement due à des lectures plus fortes que prévu de l’investissement.

Emploi
Selon le bureau des statistiques, le taux de chômage est resté inchangé à 5,3% pour le mois de juillet tout comme le taux de participation d’ailleurs. Le nombre de chômeur reste identique avec 8,3 millions alors que les salaires augmentent légèrement de 0,2% après avoir stagné le mois précédent.
Il semblerait donc que tout aille bien jusqu’ici. Seulement voilà le rapport sur l’emploi non agricole de juillet montre une amélioration de seulement 215 000. Pire encore, les deux nouvelles lectures, actuelles et précédentes, pointent en dessous de la moyenne enregistrée sur les douze derniers mois qui se situe à 246 000.
Sur une note plus optimiste, le mois de juillet est le 58ème mois consécutif de gains d’emploi et tous les secteurs ont progressé.

Confiance des consommateurs et dépenses

L’enquête de confiance des consommateurs du Michigan a été révisée à la baisse. De 92,9, elle est passée à 91,9 ce qui est une déception par rapport au chiffre de juillet, 93,1 pour rappel. Les autres résultats de l’enquête ont également vu une baisse généralisée. La lecture finale est donc fatalement passée de 107,1 à 105,1. Les attentes des consommateurs a également diminué de 83,4 à 83,3.
Cependant, la lecture des ventes au détail du mois de juillet a progressé de 0,6% de mois en mois et de 2,4% d’année en année. Il s’agit d’une très bonne nouvelle après la stagnation du mois dernier. Les ventes au détail de base ont également connu une amélioration significative de 0,4% après la contraction de 0,1% enregistrée le mois dernier.

Conjoncture
Le rapport sur la production industrielle de la réserve fédérale de juillet a montré une augmentation de 0,6% de mois en mois avec notamment la production manufacturière en hausse de 0,8%. Ce sursaut s’explique par une plus forte demande pour les véhicules et les pièces automobiles.
Concernant la fabrication, le rapport de juillet montre que l’expansion ralentit. Le chiffre est, en effet, passé de 53,5 à 52,7. Il reste, cependant, au dessus de la limite fatidique de 50.

Inflation
Le dernier indice des prix à la consommation a déçu de nombreux traders. Avec sa toute petite augmentation de 0,1% il n’a pas été au niveau des attentes, 0,2%, et encore mois au niveau du chiffre précédent situé à 0,3%. La lecture de base a également été une déception avec une simple augmentation de 0,1%. Seule la lecture sur une base annuelle semblait être positive puisqu’elle indique une progression de 0,2%.

Résumé et potentiels effets sur le forex
Dans l’ensemble, l’économie américaine est encore relativement solide. Cela devrait donc permettre au billet vert de se maintenir à long terme. Certes, la confiance des consommateurs a chuté mais leurs inquiétudes ne concernent pas directement l’économie américaine.
A court terme, les relativement bonnes performances de l’économie américaine pourraient convaincre les traders de garder la foi concernant la hausse des taux pour cette année même si certains facteurs comme le sentiment de risque pourraient peser sur le billet vert.