Dollar USD forexLa semaine dernière, les Etats-Unis publiaient un rapport sur l’emploi décevant. Pour rappel, il s’agit d’un élément clé concernant la potentielle future hausse des taux d’intérêt de la fed, manœuvre tant attendue par les traders du marché des changes.
Cette semaine, le compte rendu du FOMC révélait que les décideurs politiques de la fed n’étaient pas aussi bellicistes que cela. Sur le forex, on a assisté à une vente massive de dollars américains. Nous verrons, dans cet article, comment expliquer la réaction du billet vert.

Quasi unanimité dans la décision de maintenir les taux d’intérêt actuels
Contrairement à ce que certains responsables de la fed évoquaient il y a quelques semaines concernant les taux d’intérêt, le vote de la commission a été presqu’unanime. Un seul membre a, en effet, voté pour le resserrement immédiat de la politique monétaire. La majorité a reconnu le renforcement de l’économie américaine mais elle a également souligné que les conditions actuelles ne justifiaient pas une hausse des taux d’intérêt de la banque centrale des Etats-Unis pour le moment.

La Chine pourrait-être un problème
Tout comme la plupart des autres banques centrales, la fed a reconnu que le ralentissement économique de la Chine pourrait entrainer des risques importants pour l’économie mondiale. Si sur les perspectives de croissance des Etats-Unis l’impact devrait être faible, il pourrait  causer davantage de tort à l’Asie et aux pays émergents. Si une la situation venait à empirer, cela pourrait, en effet, peser sur les prix des matières premières et sur la demande internationale pour les exportations américaines. Ce constat fait, le FOMC a décidé que la prudence était encore de mise.

Les risques baissiers de l’inflation ont augmenté

Conformément à leurs attentes de baisse des prix des produits énergétiques, les membres du FOMC ont partagé des perspectives d’inflation relativement pessimistes. Selon ces derniers, les récentes évolutions mondiales accentueront probablement une pression à la baisse sur l’inflation à court terme.
En plus de cela, les responsables de la fed ont noté que le ralentissement potentiel de l’économie mondiale pourrait stimuler une demande plus forte pour le dollar américain et son statut de valeur refuge ce qui exercerait une pression à la baisse sur le niveau des prix domestiques.

La fed toujours dans l’attente d’amélioration en matière d’emploi
Le marché du travail américain se porte relativement bien et certains membres du FOMC n’hésite pas à souligner le fait que le pays a fait ou fera des progrès susceptibles de conduire, à terme, au lancement du programme d’assouplissement de la politique monétaire des Etats-Unis. Cependant, certains décideurs aimeraient voir des signes plus tangibles pour apprécier les progrès réalisés jusqu’à maintenant.
Le compte-rendu du FOMC révèle en effet, que ses membres comptent sur de nouvelles baisses de taux de chômage pour aider l’économie à se rapprocher de la réalisation de ses objectifs d’inflation.

En conclusion, le comité a souligné que les perspectives de l’économie américaine restaient plus ou moins les mêmes que durant les mois précédents mais qu’aujourd’hui, les incertitudes avaient augmenté.