Banque centrale gene forexCette semaine, le forex a été très volatile et pour cause, les banques centrales européennes et canadiennes dévoilaient leur orientation de politique monétaire. Si vous avez raté ces deux évènements, vous trouverez dans cet article, de quoi vous rattraper.

Banque centrale du Canada
Le gouverneur Poloz a décidé de ne pas abaisser les taux d’intérêt pour le moment et cela à la grande surprise des marchés. La plupart des analystes s’attendaient, en effet, à ce que la banque centrale canadienne baisse ses taux en raison de la nouvelle chute des prix du pétrole. Le gouverneur de la BoC a, cependant, révélé que cette décision était un « close call ». Les responsables canadiens ont, en effet, admis que la baisse des prix des matières premières constituaient un problème et que la croissance du quatrième trimestre 2015 avait probablement diminué. Ils ont même abaissé leurs prévisions de croissance de 2% à 1,4% pour 2016 et de 2,5% à 2,4% en 2017. Cependant, pour maintenir la stabilité du dollar CAD ils ont préféré s’abstenir de tout changement pour l’instant.
Parallèlement à cela, le gouverneur Poloz est apparu relativement optimiste en déclarant que le soleil reviendrait bientôt sur l’économie canadienne. Il a mentionné le fait que la faiblesse du huard et la forte demande des Etats-Unis aideraient l’économie dans les secteurs non liés aux ressources naturelles.
Il a également écarté les craintes relatives à l’inflation en précisant que les risques étaient « équilibrés »  et que les prix devraient augmenter de 1,4% à environ 2% d’ici à la fin 2017.
Les taureaux de loonie ont adoré l’allocution de la banque centrale canadienne. L’absence d’une nouvelle baisse de taux a, ainsi, permis au dollar canadien de limiter les pertes. Il a gagné 126 pips face au dollar US, 83 pips par rapport au yen et 183 pips sur l’euro au fil de la session.

Banque centrale européenne

Pas de changement de politique monétaire non plus pour la BCE. Comme attendu, la banque centrale européenne a laissé ses taux actuels inchangés et n’a pas apporté de nouvelles mesures au programme de QE.
Cependant, Mario Draghi a fait des allusions quant à des décisions difficiles qu’ils faudrait prendre lors de la prochaine réunion. Après tout, l’or noir a chuté de près de 40% depuis la dernière réunion et la décision de réduire une nouvelle fois les taux et d’élargir le programme d’assouplissement quantitatif. Le gouverneur de la banque centrale européenne a, en effet, averti que la BCE sera probablement obligée de reconsidérer l’orientation de leur politique monétaire. Il a précisé que le comité examinait déjà les différentes options à disposition.
Sans surprise, l’euro a chuté sur le marché des changes mais cela n’a, heureusement pas duré. Par exemple, la paire EUR-USD perdait 122 pips et atteignait 1,0778 puis remontait à 1,0888 et la paire EUR-JPY reculait également de 122 pips avant de finir la séance à 127,93.

Si la BCE et la BoC ont toutes deux décidé de ne pas modifier leur politique monétaire pour le moment, il semblerait qu’elles soient malgré tout prête à le faire dans les semaines à venir.