RBNZ forex 2Lors de sa dernière déclaration, la banque centrale de Nouvelle Zélande s’était abstenue de prendre des mesures mais elle semble, désormais, sur le point de le faire en abaissant ses taux d’intérêt. Si vous envisagez de trader l’événement sur le marché des changes, voici de quoi bien le préparer.

Plusieurs analystes attendent une baisse des taux de 0,25%
De nombreux économistes s’attendaient à ce que la RBNZ coupe ses taux d’intérêt de 0,25% au mois d’avril en raison d’une économie à la peine mais ce ne fut pas le cas. Les fonctionnaires de la banque centrale néozélandaise avaient, en effet, préféré adopter un statu quo. Dans la mesure où les responsables de la RBNZ ont mentionné récemment qu’un assouplissement monétaire supplémentaire pourrait être nécessaire pour aider l’économie à atteindre ses objectifs d’inflation, le maintien des taux d’avril n’était peut-être qu’une simple pause suivant la baisse du mois de mars.

Les données économiques ont montré quelques améliorations
L’économie néozélandaise semble montrer des développements positifs. Les derniers chiffres de l’inflation n’ont pas été si mauvais que cela avec une progression de 0,2% au lieu de 0,1%, l’industrie laitière continue ses bonnes performances, les embauches ont repris, le taux d’activité aussi, etc.
Les consommateurs du pays ne sont, cependant, pas vraiment optimistes quant à ces améliorations pour le moment si l’on en croit les résultats relatifs aux ventes au détail et aux indicateurs de confiance. L’activité commerciale reste également faible avec notamment une chute des exportations de 14% en mars.

Pas (encore) de contrôle du marché du logement

La RBNZ continue de mentionner dans ses déclarations de politique que la forte inflation du logement constitue l’un des facteurs principaux les empêchant de baisser les taux d’intérêt rapidement. Cela pourrait, en effet, encourager davantage les investisseurs du secteur qui tireraient profit de taux hypothécaires bons marchés sapant, ainsi l’offre et entrainant une augmentation importante du prix des logements.
Pour remédier au problème, le ministre des finances du pays a déjà affirmé que la banque centrale pourrait mettre en œuvre des mesures visant à freiner la demande de logements mais rien n’est, à ce jour, entériné.

Comment le dollar NZD devrait réagir sur le forex ?
Si la RBNZ décide à nouveau de ne rien faire, alors le dollar NZD devrait se maintenir et respirer quelque peu. Dans la mesure où il y a, cependant, de fortes chances qu’elle abaisse ses taux, on devrait assister à une volatilité importante de la devise néozélandaise.