brexit forexChers traders du marché des changes, si vous avez raté les dernières mises à jour de la situation post « brexit », voici de quoi vous mettre à la page.

Un nouveau premier ministre le 9 septembre 2016
Jusqu’à maintenant, on pensait que David Cameron, l’actuel premier ministre britannique, quitterait ses fonctions en octobre prochain et que son remplaçant commencerait par invoquer l’article 50 du traité sur l’Union européenne pour débuter officiellement le processus de retrait du Royaume-Uni. Et bien il semblerait que le nom du nouveau premier ministre soit annoncé le 9 septembre prochain soit environ un mois avant la démission prévue de Cameron durant la conférence du parti conservateur.
La liste des candidats sera définitive aujourd’hui. Selon un sondage YouGov, c’est Theresa May qui est en tête avec 36%, Boris Johnson en deuxième position avec 27%. Cette information est relativement étrange dans la mesure où May était une inconditionnelle du camp des pour rester en UE. L’agitation et les incertitudes sur les marchés financiers sont donc loin d’être terminées.

Une BCE prête à intervenir
Selon une douzaine de sources anonymes interrogées par Reuters, la banque centrale européenne serait prête à assouplir davantage si les perspectives d’inflation se détériorent. Ceci étant dit, le gouverneur Draghi semble, pour le moment, adopter une position attentiste après la reprise des marchés financiers cette semaine.

La côte de crédit du Royaume-Uni déclassée

La côte de crédit d’un pays reflète le niveau de risque associé à l’investissement dans ledit pays en fonction de la vulnérabilité de ce pays à faire défaut sur ses obligations financières. Logiquement, lorsque la côte de crédit d’un pays est élevée, ce dernier attire les investisseurs étrangers et inversement.
L’agence de notation S&P a, ainsi, abaissé la côte de crédit du Royaume-Uni de « AAA » à « AA » en raison des perspectives négatives du pays. Elle n’est pas la seule à l’avoir fait puisque Fitch a déclassé le RU de « AA+ » à « AA ».

La côte de crédit de la BoE déclassée
Fitch est même allée plus loin puisqu’elle a également dégradé la note de la BoE de la même manière, soit de « AA+ » à « AA ». L’agence de notation a expliqué cet abaissement par le fait que le profil de crédit devait être aligné avec celui du gouvernement souverain.

L’Ecosse reste pour l’instant coincée dans le Royaume-Uni
Le premier ministre écossais Nicola Sturgeon a rencontré les dirigeants de l’Union européenne en début de semaine pour trouver un moyen pour que l’Ecosse reste dans la région. Le pays était en effet largement pour le fait de rester.
Cette mission semble pourtant sans succès pour le moment puisque les dirigeants ne sont pas unanimes quant à l’avenir de l’Ecosse en UE. Le président Hollande a d’ailleurs précisé que les négociations seraient menées avec tout le Royaume-Uni et non pas juste une petite partie. Pour le premier ministre espagnol Rajoy si le Royaume-Uni quitte l’UE alors l’Ecosse quitte également la région.
Il semblerait que la seule façon pour l’Ecosse de rester en UE serait de quitter le Royaume-Uni via un second référendum sur l’indépendance du pays.