banque centrale australie forexLa banque centrale d’Australie était la première à faire, cette semaine, sa déclaration de politique monétaire. Au cas où vous auriez raté l’événement, voici les quatre choses que vous devez savoir pour optimiser votre prise de position sur le marché des changes.

Les taux d’intérêt restent à 1,75%
Comme prévu, le gouverneur Stevens a maintenu les taux d’intérêt à 1,75% pour le mois de juillet. Pour rappel, il avait réduit les taux de 0,25% en mai après la publication beaucoup plus faible que prévu du rapport sur l’inflation du premier trimestre 2016.


La RBA garde les yeux rivés sur l’inflation
Logiquement, l’inflation constitue toujours une préoccupation pour la banque centrale d’Australie puisqu’elle a déclaré que sur la période à venir, d’autres informations devraient permettre d’affiner l’évaluation des perspectives de croissance et d’inflation et de faire des ajustements de politique monétaire si cela venait à être approprié.
Si en juin aucune allusion à un ajustement potentiel n’avait été fait, c’est désormais le cas. Les acteurs du marché des changes sont donc avertis, la RBA pourrait ajuster sa politique monétaire si les chiffres de l’inflation du deuxième trimestre publiés le 27 juillet prochain sont une nouvelle fois mauvais.

Du jawboning pour le marché du logement

La RBA n’a pas prévu de réduire ses taux mais certains traders attendent un peu de jawboning surtout après les recouvrements récents des prix des matières premières. La RBA a, après tout, averti que l’appréciation du dollar AUD pourrait compliquer les ajustements économiques nécessaires dans le pays.
La banque centrale d’Australie a tiré un coup de semonce aux spéculateurs de logement. Pour les débutants du marché des changes, sachez qu’il est dans l’intérêt de la RBA de mettre un plafond sur les prix des logements du pays parce qu’une surchauffe du marché compliquerait ses plans de stimulation des prix à la consommation en mettant en œuvre des politiques accommodantes.

Une RBA peu inquiète quant au brexit
Autre point étroitement surveillé par les traders, l’avis de la RBA sur les récents risques politiques, à savoir le brexit. La banque centrale d’Australie a noté la volatilité accrue des marchés financiers après le vote mais elle a déclaré que le résultat du référendum sur l’activité économique mondiale restait à voir. Si l’Australie ne semble pas trop inquiète des conséquences du brexit c’est parce que son économie dépend de la Chine et moins des pays européens.

La déclaration moins accommodante que prévu de la RBA a entrainé le dollar AUD vers le bas mais à l’heure actuelle, il est déjà revenu à ses niveaux d’avant déclaration.