dollar australien forexLe dollar australien devrait être particulièrement volatile demain car le pays s’apprête à dévoiler ses chiffres pour l’emploi du mois de juin. Pour vous aider à optimiser votre prise de pips, voici notre habituel guide de trading.

Que s’est-il passé la dernière fois ?
Dans notre dernier guide de trading, on prévoyait une surprise à la baisse des chiffres en raison du fait que la plupart des indicateurs pointaient vers un ralentissement.
Malheureusement pour nous mais pas pour le dollar australien, nous nous sommes trompés. Le bureau australien des statistiques a, en effet, dévoilé une bonne surprise puisque le pays a généré 17 900 nouveaux emplois au mois de mai, soit plus que le chiffre de 15 000 attendu. Cela dit, la lecture précédente a tout de même été revue à la baisse 800 contre 10 800 précédemment.
En analysant plus profondément le rapport sur l’emploi du mois de mai, on constate en plus que tout n’est pas aussi rose même si les chiffres sont meilleurs que prévu. La croissance des emplois à temps plein a, en effet, stagné. Les 17 900 nouvelles embauches ne concernent que l’emploi à temps partiel et ce ne sont certainement pas les emplois plus qualitatifs.
Concernant les autres indicateurs du marché du travail, ils sont restés stables, à l’image du taux de chômage à 5,7% et du taux de participation  64,8% même si ce dernier chiffre reste quelque peu problématique.
Seul point positif, les heures mensuelles désaisonnalisées travaillées ont progressé ce qui signifie à terme des salaires plus hauts et une productivité plus importante.
Sur le marché des changes, les traders ont d’abord réagi aux chiffres meilleurs que prévu en achetant des dollars AUD avant de se rendre compte que la teneur du rapport n’était pas très bonne et de s’en désintéresser.

A quoi peut-on s’attendre cette fois ?

Pour le prochain rapport sur l’emploi, le consensus général prévoit une augmentation nette de l’emploi de 10 000 ce qui est bien inférieur à l’augmentation nette du mois précédent. Le taux de chômage devrait passer de 5,7% à 5,8% et le taux de participation stagner à 64,8%. Dans l’ensemble le marché du travail australien devrait montrer une certaine détérioration.
Les indicateurs relatifs au travail déjà disponibles semblent, cependant, montrer une certaine reprise du secteur.
L’enquête emploi Advertisement ANZ de juin révèle que les offres d’emploi ont continué de progresser mais à un rythme plus lent (0,5% contre 2,2% précédemment). Cela reflète en partie les incertitudes des entreprises australiennes quant aux perspectives économiques à court terme.
L’indice des services est passé de 51,5 à 51,3 en juin mais celui du travail a progressé de 4 points 53,1 contre 49,1. L’emploi dans ce secteur passe pour la première fois au dessus de 50 depuis août 2015
L’indice PMI Manufacturier est, quant à lui, passé de 51 à 51,8 et sa section emploi montre un rythme de croissance plus élevé 47,9 contre 45,6 tout comme l’indice de construction d’ailleurs.
Enfin, l’indice NAB a progressé de 1 points. Cette lecture fait référence à un taux de création d’emploi annuel de 212 000 soit environ 18 000 par mois ce qui serait suffisant pour faire baisser davantage le taux de chômage.

L’ensemble des indicateurs disponibles semble montrer qu’une surprise à la hausse n’est absolument pas à exclure.

Gardez à l’esprit que des lectures meilleures que prévu déclenchent, généralement, un rallye rapide et que des lectures pires provoquent, souvent, une vente massive de dollar australien.