FOMC forexVous avez raté la publication du communiqué de presse de la déclaration du FOMC d’hier ? Voici de quoi vous rattraper et comprendre, peut-être, pourquoi le billet vert a chuté par rapport à ses principaux homologues du marché des changes.

Les membres du FOMC ont voté le maintien de la politique actuelle
Les membres du FOMC ont voté pour le maintien de la politique actuelle. Elle justifie son statu quo par le fait que l’orientation de la politique monétaire reste accommodante pour soutenir le marché du travail et le retour de l’inflation à hauteur de 2%, la cible de la banque centrale des Etats-Unis.

Le vote n’a pas été unanime
La présidente de la fed de Kansas City, Esther L. Georges est régulièrement la membre la plus belliciste. Elle a, cependant, été obligé de se rallier à la majorité jusqu’à maintenant, principalement en raison de la publication lamentable du rapport NFP du mois de mai. Lors de la dernière réunion, elle a tout de même voté en faveur d’une hausse de 0,25% des taux d’intérêt.

Des opinions positions globales sur l’économie

Croissance : La fed a déclaré que l’activité économique du pays a progressé à un rythme modéré et prévoit que cette dernière continuera ainsi. Nous n’avons donc pas eu de remarques optimistes quant au rebond attendu du PIB au deuxième trimestre alors amis traders forex, nous vous invitons à la plus grande prudence si vous envisagez de négocier la publication de ces chiffres demain.
Inflation : La banque centrale des Etats-Unis continue de déplorer le fait que l’inflation se situe en dessous de l’objectif de 2% fixé par le comité. Cette faiblesse reflète les baisses antérieures des prix de l’énergie. La fed prévoit, cependant, un retour autour de 2% à moyen terme.
Marché du travail : La fed semblait soulagé quand elle a déclaré que le marché du travail s’était renforcé. Dans l’ensemble, elle a indiqué que la masse salariale et d’autres indicateurs de l’emploi montraient une certaines augmentation au cours des derniers mois.
Risques : La fed a ajouté lors de sa dernière déclaration que les risques à court terme des perspectives économiques avaient diminué mais qu’elle continuait à surveiller de près les indicateurs d’inflation et de développements économiques et financiers mondiaux.

Aucune orientation vers l’avant
Compte-tenu des risques décroissants sur les perspectives économiques, de la reprise de l’emploi, du bon niveau des dépenses de consommation et des projections d’inflation, la fed aurait dû être un peu belliciste. Au lieu de cela, elle a choisi de garder un ton neutre répétant que le chemin du serrage serait graduel et que leurs décisions politiques dépendaient toujours des données à venir.

Ce manque d’orientation vers l’avant en dépit des options positives globales relatives à l’économie du pays a affaibli les anticipations de hausse et c’est aussi, sans doute, la raison pour laquelle le billet vert a reculé.