Emploi forexLe secteur des services contribuant pour une grosse partie du PIB du Royaume-Uni, vous ne serez pas étonnés que les prochains chiffres relatifs à l’emploi intéressent autant les traders du marché des changes. Afin de vous aider à optimiser votre prise de position forex, voici notre habituel guide de trading.

Pourquoi ce rapport est-il si important ?
Le rapport comprend deux composantes principales, le changement du nombre de bénéficiaires et le taux de chômage. Le premier révèle le nombre de personnes qui ont demandé les prestations liées au chômage au cours de la période. Lorsque le chiffre est en baisse, c’est généralement bon pour l’économie. Le second mesure le pourcentage de la population active actuellement sans emploi mais qui en cherche un activement. Naturellement, une tendance à la baisse indique une amélioration de la situation de la main d’œuvre dans le pays.
Dans la mesure où la banque centrale d’Angleterre surveille de près la croissance des salaires, l’indice des gains moyens horaires tend également à attirer l’attention des investisseurs. Il s’agit de la moyenne de la variation des salaires sur trois mois, c’est donc également un indicateur avancé de l’inflation et des dépenses de consommation.

Qu’ont révélé les rapports précédents ?

Les derniers rapports ont montré des chiffres réels supérieurs aux estimations du marché. En juin, le taux de chômage est tombé à 4,9%, soit son niveau le plus bas depuis une décennie. Le nombre de personnes demandant les prestations de chômage a, cependant, augmenté de 400 mais la rémunération horaire moyenne progressait quant à elle de 2,3%.
Dans l’ensemble la livre avait progressé par rapport à ses homologues du marché des changes. La paire GBP-USD gagnait même une centaine de pips dans l’heure suivant la publication.
 
A quoi peut-on s’attendre pour le mois de juillet ?
Les chiffres de l’emploi de juillet sont les premiers depuis le vote en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’UE et souvenez-vous, la BoE était inquiète quant aux possibles répercussions négatives d’un brexit sur le climat des affaires et donc sur le marché du travail.
Pour le mois de juillet, le RU devrait imprimer un taux de chômage à 4,9% même s’il est attendu une hausse de 5 200 des demandeurs des prestations. Les salaires devraient progresser de 2,5%.

Si vous avez l’intention de négocier le rapport sur l’emploi britannique du mois de juillet gardez à l’esprit que :
- Les paires incluant la livre sterling ont tendance à consolider avant la publication,
- La réaction sur le marché des changes est la plus claire jusqu’à une heure après l’événement et peut même s’étendre jusqu’à la session américaine si les chiffres varient sensiblement par rapport aux attentes des traders.