livre sterling forexLes afficionados de la livre sterling seront à la fête cette semaine. Le Royaume-Uni publiera, en effet, 3 rapports qui impactent généralement fortement la devise britannique. Pour vous aider à bien préparer ces différents évènements et optimiser, ainsi, vos prises de positions sur le marché des changes, voici quelques précisions sur chacun d’entre eux.

Chiffres de l’emploi – 14 septembre 2016 à 8h30 GMT
Le rapport sur l’emploi britannique comporte trois volets : le nombre de bénéficiaires, l’indice des gains moyens et le taux de chômage. On attend, pour ce mois d’août, une augmentation du nombre de demandeurs des prestations de chômage de 1 700, un glissement des gains horaires moyens de 2,4% à 2,1% sur la période et un taux de chômage qui stagne à 4,9%.
Les résultats de la période précédente avaient été mixtes. Le nombre de bénéficiaires du chômage avait imprimé une baisse surprise pendant que la croissance des salaires s’avérait plus faible que prévu. Le câble avait, de ce fait, baissé lors de la session londonienne avant de ne remonter que bien plus tard dans la journée.

Chiffres des ventes au détail – 15 septembre 2016 à 8h30 GMT

Après une progression remarquable de 1,4% en juillet, les ventes au détail du Royaume-Uni devraient grimper de 0,4% au mois d’août. Malgré les faiblesses de la devise britannique ces dernières semaines, les dépenses de consommation se sont, jusqu’à maintenant, maintenues.
Suite à cette annonce, la paire GBP-USD a bondi sur le marché des changes. Les observateurs du marché s’attendaient, en effet, à ce que les ventes au détail ne progressent que de 0,1% alors les 1,4% ont galvanisé les troupes.  
Cette fois, la réaction de la livre devrait être plus mesurée car le rapport sort seulement quelques heures avant la tant attendue déclaration de la BoE.

Déclaration de politique monétaire de la BoE – 15 septembre 2016 à 11h00 GMT
La déclaration de politique monétaire que donnera la banque centrale d’Angleterre constitue l’événement le plus important de la semaine. Lors de la précédente allocution, les paires de livres s’étaient déplacées de plusieurs centaines de pips. Normal, puisque le gouverneur Carney avait annoncé une baisse de taux.
Cette fois, les décideurs de la banque centrale d’Angleterre devraient observer un statu quo et attendre de voir les efforts de relance porter leurs fruits. Ceci étant dit, les récents témoignages de Carney laissent également à penser que la BoE pourrait continuer à agir.
Sur le marché des changes, un nouveau lot de mesure d’assouplissement ou des indices suggérant que la BoE pourrait continuer ses efforts de relance au cours  des prochains mois, déclencheraient probablement une vente massive de livres. Dans tous les cas, il faudra être attentif aux remarques liées au brexit car elles détermineront surement la feuille de route politique du reste de l’année.