forex gene_forexFaire de l’argent dans un environnement commercial à forte volatilité est facile pour les traders du marché des changes. Les tendances marquées des paires de devises offrent généralement de meilleures opportunités et encore plus si on utilise une stratégie d’achat quand les cours sont bas et de ventes lorsqu’ils sont hauts.  

Etre constamment rentable quand il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent est déjà plus compliqué. Il faut, en effet, pour réussir, ajuster ses attentes de volatilité (taille de position). Les retours sur investissement deviennent alors plus imprévisibles. En plus de cela, si vous utilisez une stratégie de tendance, le temps que vous passerez à tester cette dernière est souvent synonyme de pertes.
Le résultat c’est votre votre confiance finit par s’amenuiser. Est-ce que cela signifie que vous devez éviter de négocier quand la volatilité des marchés est peu importante ? Non. Les marchés tranquilles, calmes peuvent également vous apprendre des leçons qui vous rendront meilleur. En voici trois :

Patience
Cherchez des opportunités commerciales lorsque les prix ne bougent pas pousse généralement les investisseurs à faire de l’overtrading ou alors, à prendre des positions sans avoir réalisé, au préalable, une analyse technique ou une analyse fondamentale approfondie. Avec l’expérience vous apprendrez qu’il est préférable d’attendre qu’il y ait la bonne configuration pour vous lancer et cela demande de la patience.

Flexibilité

Tout comme un chef organise ses menus en fonction des produits de saison, les traders rentables mettent en place leurs stratégies de trading en fonction de l’environnement de marché du moment. Il n’y a rien de mal à se spécialiser sur les stratégies de tendance mais pour être rentable toute l’année il faut élargir ses compétences au delà de l’habituel adage : acheter quand c’est bas, vendre quand c’est haut ».

Adaptabilité
Négocier sur un marché calme oblige les traders à identifier de nouvelles opportunités pour en tirer profit. Est-ce qu’une paire se déplace de manière plus prévisible que votre actif de prédilection ? Faut-il vous concentrer sur un autre indicateur pour identifier les configurations commerciales à faible volatilité ? Voilà en substance, les questions qu’il faudra vous poser.
Gardez en tête que la façon dont vous négociez une configuration est tout aussi importante que la configuration que vous négociez. En d’autres termes, vous n’avez pas besoin d’attendre un environnement commercial parfait si maitrisez l’art de repérer les configurations dotées d’un bon ratio risque/rendement et que vous suivez votre plan.