Emploi forexAmis traders du marché des changes, vous cherchez un événement susceptible de créer une forte volatilité sur les paires de devises cette semaine ? Et bien sachez que les Etats-Unis publieront vendredi leur rapport mensuel sur les emplois non agricoles. Voici de quoi bien vous préparer.

Que s’est-il passé la dernière fois ?
Le mois dernier, les emplois non agricoles ont progressé de 151 000, soit un chiffre bien en deçà des attentes situées à 180 000 et de l’augmentation de juillet de 275 000. La rémunération horaire moyenne a, quant à elle, progressé de 0,1% soit une croissance inférieure aux attentes, +0,2% et aux résultats précédents, +0,3%. Le taux de chômage suivait le même chemin puisqu’au lieu de descendre à 4,8%, il a stagné à 4,9%. Le taux de participation restait, enfin, stable à 62,8%.
Dans son ensemble, le dernier rapport NFP  a été assez mauvais ce qui explique pourquoi le dollar USD a, par réaction reflexe, chuté sur le marché des changes. Il avait, cependant, relevé la tête dans les heures suivantes parce qu’une progression supérieure a 100 000 reste favorable pour la fed qui pourrait toujours relever les taux en décembre dans ces conditions. La probabilité d’une hausse de taux pour la fin de l’année est d’ailleurs passée de 53,6% à 54,2% selon l’outil FedWatch.

A quoi peut-on s’attendre cette fois ?

Pour le mois de septembre, la plupart des économistes s’attendent à ce que les emplois non agricoles augmentent de 170 000. Le taux de chômage devrait demeurer identique et les salaires pourraient gagner 0,3%. Jetons un œil sur les indicateurs avancés du marché du travail à disposition.
L’indice final PMI Markit relatif à la fabrication est tombé à 51,5. Ce ralentissement s’explique par une production plus faible et des commandes en berne. Les chiffres de l’indice PMI Markit relatif aux services ont été plus optimistes puisqu’ils sont passés de 51,2 à 51,9. L’indice de fabrication ISM a grimpé à 51,5 après avoir plongé à 49,4. Cependant, l’indice de l’emploi révèle que des suppressions d’emplois ont été faites puisque la lecture est entrée à 49,7.
Dans l’ensemble, les indicateurs avancés déjà disponibles semblent pointer vers un autre cycle de création d’emploi plus faible au mois de septembre. On pourrait, de ce fait, assister à une surprise à la baisse des chiffres prévus. Notez également que les chiffres de l’emploi au mois de septembre ont tendance à être plus faibles que les autres en raison des ajustements saisonniers.

Sur le marché des changes, gardez en tête que le billet vert a tendance à monter lorsque la lecture du rapport NFP est meilleure que prévu et qu’à l’inverse, il a tendance à baisser lorsqu’il est moins bon.