correlation cad_petroleLes fluctuations des devises du marché des changes reposent sur différents facteurs,  taux d’intérêt, offre et demande, croissance économique, exportations, etc. Puisque certains d’entre eux sont directement liés à la production nationale, il est normal que certaines devises soient, également liées aux prix des matières premières en général et aux prix du pétrole en particulier. Les dollars canadiens, australiens et néo zélandais le sont fortement, le franc suisse et le yen japonais aussi mais dans une moindre mesure.

Concernant le pétrole, et bien, il y a beaucoup de raisons pouvant expliquer la chute des cours. Par exemple, lorsque le dollar est fort ou que la demande globale est en baisse. Dans la mesure où le Canada est un important exportateur de pétrole, il est sévèrement touché lorsque le prix du baril chute. Le Japon, en revanche, grand importateur profite de ces mouvements baissiers.

Le Canada se place au 7ème rang mondial des pays producteurs de pétrole et, au cours des années à venir, il devrait encore grimper. D’importantes réserves ont, en effet, été découvertes récemment. Avec elles, le Canada possède, désormais, la deuxième plus grande réserve de pétrole au monde, juste après l’Arabie Saoudite. Le fait que les Etats-Unis et le Canada soient frontaliers joue également un rôle important dans cette corrélation car le pays de l’oncle Sam n’est pas en mesure de produire à hauteur de ce qu’il a besoin. Il doit donc importer l’or noir du Canada.

Pour toutes ces raisons, le dollar canadien est particulièrement sensible aux variations de prix du pétrole. C’est d’ailleurs le facteur le plus déterminant pour la parité. Si vous négociez la devise canadienne sur le forex, il faudra donc prendre en considération la santé de l’industrie pétrolière.