yen_10.jpgEn dépit d'une batterie de mauvais indicateurs économiques pour le mois de janvier, la devise nippone s'est reprise ce matin sur le marché des changes face au dollar et à l'euro. Ces annonces ont entraîné des prises de bénéfices des traders qui avaient précédemment vendu des yens anticipant de mauvais chiffres. Pourtant, les chiffres communiqués ne furent pas aussi mauvais que certains auraient pu le redouter puisqu'ils correspondaient globalement aux prévisions du marché. Certains pourront en conclure que ce rebond correspond au chant du cygne du yen, d'autres pourront à l'inverse souligner que la capacité d'attraction de la devise nippone joue toujours à fond en cette période de crise économique. L'évolution du taux de change du yen dans les prochaines semaines devrait constituer un bon indicateur.


De son côté, la monnaie unique européenne restait toujours assez déprimé par les mauvais chiffres concernant la zone euro et souffrait du statut de valeur refuge de la devise américaine. Bien que son rôle traditionnel joue à plein depuis des mois, le dollar a semblé néanmoins un peu grippé par les difficultés du système financier américain. En effet, les cambistes peinent dans leur majorité à interpréter les mesures qui ont été annoncées en direction du secteur afin de l'aider à surmonter la crise. Ils s'interrogent notamment sur ce qu'il va advenir des actifs toxiques qui empoisonnent le bilan des banques américaines et sur la manière dont les autorités vont conduire les tests qui doivent déterminer l'ampleur du renflouement des banques. Beaucoup d'inconnues demeurent par conséquent sans affecter pour autant trop l'évolution du dollar sur le marché des changes.