Rapport NFP_dollar_forexLe Canada ne sera pas le seul vendredi à publier ses chiffres de l’emploi. Les Etats-Unis dévoileront également les leurs ce même jour. Puisque cela devrait affecter les devises du marché des changes, voici notre habituel guide de trading.

Que s’est-il passé la dernière fois ?
L’économie américaine a généré, en novembre, 178 000 nouveaux emplois non agricoles, soit un chiffre légèrement inférieur aux estimations situées à 180 000. Cependant, ils restaient bien plus importants qu’au mois d’octobre où la progression avait été de seulement 142 000. La croissance des salaires a également été une déception puisque le taux horaire moyen a diminué pour la première fois en neuf mois (-0,1%). Le taux de chômage est tombé quant à lui à 4,6% contre 4,9% initialement, un niveau plus observé depuis août 2007.
Dans l’ensemble, le rapport NFP de novembre présentait un tableau mitigé. Le marché des changes avait logiquement eu une réaction mitigée.
Les traders ont considéré d’une part qu’une progression supérieure à 100 000 était obligatoire pour faire face à l’augmentation de la population active américaine, avec 178 000 les niveaux étaient donc bons, et que les anticipations de nouvelles hausses de taux s’étaient, encore, renforcées. D’autres part, ils ont pris en compte le fait que la chute du taux d’activité pourrait remettre en question les futures hausses de taux.
La réaction du billet vert a reflété tout cela puisque les taureaux et les ours de dollars USD s’étaient neutralisés dans un premier temps. Cependant, après quelques heures, le camp des anxieux l’avait emporté et le billet vert avait commencé à baisser.

A quoi peut-on s’attendre cette fois ?

Pour le mois de décembre, les économistes s’accordent sur une projection à 178 000. Le taux de chômage devrait passer de 4,6% à 4,7% ce qui ne devrait pas être dommageable si le taux de participation augmente également. Le salaire horaire moyen devrait, quant à lui, prendre 0,3% après la décevante contraction de 0,1% du mois précédent.
Le rapport ADP et le rapport PMI non manufacturier n’ont pas encore été publiés mais nous disposons déjà des indicateurs suivants :
La lecture PMI Markit est passée de 54,1 à 54,3 en décembre ce qui constitue une excellente nouvelle. La lecture PMI des services s’est en revanche détériorée pour le deuxième mois consécutif avec 53,4. Le chiffre reste, cependant, au dessus des 50 ce qui indique que la croissance est toujours de mise. Enfin, le PMI manufacturier est passé de 53,2 à 54,7.
Dans l’ensemble, les indicateurs avancés disponibles semblent aller dans le sens d’une surprise à la hausse pour les emplois de décembre.

Si vous envisagez ne négocier l’événement sachez que lorsque les chiffres sont meilleurs que prévu, le billet vert progresse et que lorsqu’ils sont inférieurs aux estimations, il recule. Si les chiffres sont supérieurs à 100 000, l’amplitude à la baisse devrait, cependant, être relative.