dollar CAD_newLe dollar canadien semble bien commencer cette année 2017 sur le marché des changes. Il a, en effet, beaucoup progressé ces derniers jours grâce à plusieurs facteurs que nous vous détaillons dans cet article.

Augmentation importante de l’emploi
Les analystes prédisaient, pour le mois de décembre, une baisse des embauches canadiennes de l’ordre de 5 100 mais au lieu de cela, c’est une augmentation de 53 700 qui a été enregistrée. Un chiffre plus vu depuis 2012 !
Les gains d’emploi ont été observés dans le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques ainsi que dans les soins de santé et l’aide sociale. Les secteurs de l’agriculture et des ressources naturelles enregistraient, quant à eux, respectivement des baisses de 6 800 et de 4 100.

Premier excédent commercial depuis 2014
La balance commerciale du Canada s’est également avérée bien meilleure que prévu. Au lieu d’un déficit de 1,6 milliards de dollars canadiens, c’est finalement un excédent de 526 millions qui a été relevé sur novembre. L’excédent résulte d’une reprise de 4,3% des exportations contre une simple progression de 0,7% des importations. Les expéditions à l'étranger de produits minéraux métalliques et non métalliques ont été à l'origine de la plupart des gains. Les exportations vers la Chine ont également bondi de 11,1% principalement en raison de la hausse de la demande de charbon.
Les volumes et les prix ont augmenté ce qui traduit une forte demande et une pression à la hausse sur les prix des produits de base. En d’autres termes, les chiffres révèlent une consommation, une production et une inflation plus forte.

Des rapports économiques positifs

Le PMI d’Ivey est passé de 56,8 à 60 au mois de décembre au lieu de tomber à 56 comme le prévoyaient les analystes. Les chiffres sous-jacents ont montré que l’augmentation résultait d’une hausse du sous-indice des prix 73,8 contre 60,5 initialement et d’une augmentation des stocks, 54,1 contre 47,2. En revanche, la part de l’emploi est passée de 58 à 51,7 et l’indice des livraisons de 50,1 à 45,9.
Le PMI d’Ivey est généralement considéré comme un indicateur avancé de la santé économique du pays pour les investisseurs de dollar CAD. Ces derniers devraient donc se méfier un peu des éventuels creux des embauches dans les prochains mois et du ralentissement de la demande comme le suggère l’accumulation des stocks et la contractions des livraisons.

Les perspectives positives du pétrole
Sur le long terme, l’accord de production de l’OPEP de novembre dernier pourrait suffire à maintenir à flot les cours du pétrole brut et le dollar canadien corrélé positivement avec la matière première, dans les prochains mois.
Pour rappel, les membres de l’OPEP se sont engagés à réduire, pendant au moins six mois, la production à 32,5 millions de barils par jour contre 33,7mb/j jusqu’à maintenant.

Comme vous pouvez le constater, le Canada est actuellement sur une pente ascendante qui devrait encore se poursuivre et continuer d’impacter positivement le cours de la devise canadienne dans les semaines à venir.