trump forexDonald Trump, le nouveau président des Etats-Unis, s’est exprimé lors de la session conjointe du Congrès. Parce que cela a entrainé des remous sur le dollar USD en particulier et les devises du marché des changes en général, examinons, plus en détail, les teneurs de ce discours.

Régimes fiscaux
Trump a déclaré que le moment était venu de redémarrer le moteur de l’économie nationale. Pour ce faire, il a l’intention de faciliter le travail dans le pays et de rendre plus difficile le départ à l’étranger des entreprises locales. Faciliter le travail passe par une réduction du taux d’imposition des entreprises américaines. Le taux pourrait passer de 35% à 15%.
Trump étant le populiste qu'il est, il a également dit que ses réformes fiscales fourniraient un allégement fiscal massif pour la classe moyenne, sans développer davantage, évidemment.

Programme d’infrastucture
Trump a également déclaré que le temps était venu pour un nouveau programme de reconstruction nationale. En dehors de la « Grande Muraille » qu’il souhaite ériger entre les Etats-Unis et le Mexique, il a annoncé qu’il demanderait au Congrés d’approuver un investissement de 1 billion de dollars en infrastructure dans le pays. Cet investissement sera financé, selon ce dernier, par le capital public et privé. Il devrait créer des millions d’emploi toujours selon ce dernier. Encore une fois, les annonces sont fortes mais les détails beaucoup plus minces.

Du protectionnisme à tout va

Trump a déploré le déficit commercial américain et a ajouté que de nombreux pays imposaient des taxes importantes aux entreprises américaines mais qu’à l’inverse, quand les entreprises étrangères expédiaient leurs produits aux Etats-Unis, elles ne payaient presque rien.
Pour remédier à cette injustice, il cite Abraham Lincoln selon lequel l’abandon de la politique protectrice par le gouvernement américain produirait la ruine du peuple américain et a réaffirmé son désir d’encourager le commerce équitable et non pas le libre échange.
Le président des Etats-Unis a également affirmé qu’il ramènerait des millions d’emplois dans le pays en appliquant une politique qui repose sur le « Buy Américan » et « Hire Americain » (acheter américain, louer américain)
Concernant l’immigration, il a réitéré son principe d’«American First » (les américains les premiers) et vivement critiqué le système actuel qui valorise, selon lui, une immigration peu qualifiée qui puise dans les ressources publiques destinées aux américains les plus pauvres. Donald Trump a proposé que les Etats-Unis adoptent un système d’immigration fondé sur le mérite comme en Australie ou au Canada par exemple. Selon ce dernier, il faut exiger que ceux qui cherchent à entrer aux Etats-Unis doivent être capables de s’assumer financièrement.

Réaction du billet vert sur le forex
Plusieurs heures avant que Trump ne commence son discours, le billet vert a progressé sur le marché des changes. Cela s’explique par le fait que de nombreux traders espéraient une hausse des taux pour le mois de mars. Le pourcentage de chance que la fed augmente ses taux d’intérêt au cours de ce mois est passé de 62% avant le discours du président à 35,4% après. Ce mouvement est intéressant car il montre bien que la fed se méfie beaucoup des intentions de Trump et par conséquent qu’elle laisse planer un certain suspens quant à la prochaine hausse des taux d’intérêt.