dollar australien_forexLes traders du marché des changes seront à la fête cette semaine car en plus des quatre déclarations de banque centrale prévues, l’Australie dévoilera son rapport sur l’emploi du mois de février jeudi. Pour vous aider à optimiser votre prise de pips, voici notre habituel guide de trading  

Que s’est il passé le mois dernier ?
Au mois de janvier, le taux de chômage de l’Australie se situait à 5,7%. Le pays enregistrait une augmentation nette de l’emploi de 13 500 au lieu des 9 700 attendus par les analystes. Cependant, les détails du rapport n’étaient pas aussi réjouissants.
La plupart des gains relèvent d’une progression des emplois à temps partiels. Avec une augmentation de 58 300, ils ont compensé l’énorme baisse des emplois à temps plein qui s’élève à – 44 800.
Le taux d’activité a également baissé puisqu’il est passé de 64,7% à 64,6%. Cela signifie que la baisse du taux de chômage n’est pas du à une recrudescence de l’emploi mais à un découragement de ceux qui en recherchent un.
Seule donnée positive, une hausse de 0,6% du nombre d’heures de travail mensuelles.
Assez logiquement, sur le marché des changes, le dollar australien avait cédé du terrain à ses homologues.

A quoi peut-on s’attendre cette fois ?

Pour le mois de février, les traders s’attendent à ce que le taux de chômage se maintienne à 5,7% et que le nombre d’emploi augmente dans une fourchette de 13 500 à 16 300.
Les indicateurs avancés du marché du travail vont-ils dans ce sens ?
Selon ANZ, les annonces d’emploi ont diminué de 0,7% en février après avoir progressé de 3,2% en janvier. Sur une base annualisée, elles ont progressé de 6,9% contre 7,1% précédemment. La composante emploi du rapport a plongé.
Le rapport sur la performance des services de l’Australian Industry Group (AIG) a quant à lui perdu 5,5 points pour arriver à 49 sur le mois ce qui signifie une contraction du secteur.
L’indice de la performance de l’industrie manufacturière (PMI) a progressé de 8,1 points et se situe actuellement à 59,3. Il s’agit de la cinquième hausse consécutive et de l’augmentation la plus rapide depuis mai 2002. La composante emploi a également progressé.
L’indice de performance de la construction (PCI) a progressé de 5,4 points et se situe à 53,1. La composante emploi montre, quant à elle, sa première augmentation en quatre mois.
Enfin, l’enquête mensuelle des entreprises (NAB) a manqué les attentes des analystes en janvier. La composante emploi révèle également un glissement pour février.

Comment négocier l’événement ?
Globalement, les indicateurs déjà disponibles dressent un tableau mitigé du marché du travail. Pas étonnant donc que la RBA ne soit pas sûre de ses tendances.
Si vous avez l’intention de négocier la publication du rapport sur l’emploi australien du mois de février, soyez attentif aux détails et plus précisément à la progression des emplois à temps plein, la croissance des salaires et des heures de travail. Gardez en tête que les emplois à temps plein sont plus qualitatifs et qu’ils permettent de soutenir les dépenses de consommation.
Dans tous les cas, notez qu’un rapport sur l’emploi positif avec une progression des emplois à temps plein a tendance à pousser le dollar AUD sur les marchés. En revanche lorsque les gains sont enregistrés sur des emplois à temps partiel, l’aussie a tendance à chuter.