acteur forexLe forex n’a pas toujours ressemblé à ce qu’il est aujourd’hui. Le marché sur lequel les traders échangent des paires de devises est le fruit de nombreuses évolutions et changements majeurs que nous vous détaillons aujourd’hui, en quelques dates.

1944 : Accords de Bretton Woods
En juillet 1944, le dollar américain devient la devise de base des échanges monétaires. En d’autres termes, les devises mondiales ne sont désormais plus indexées sur l’or mais cotées par rapport au dollar. La devise américaine reste, cependant, convertible en or et le taux fixe est fixé à 35 dollars l’once. Les accords de Bretton Woods tiendront 25 ans. Ils prendront fin en raison de l’instabilité des changes entrainées par les reconstructions d’après-guerre.

1969 : Apparition des Droits de Tirage Spéciaux (DTS)
Le DTS se compose d’un panier de monnaie majeures largement utilisées pour le commerce international et sur les marchés financiers. Actuellement il est constitué du dollar américain, de l’euro, du yen japonais et de la livre sterling. Il s’agit d’un instrument monétaire international visant à compléter les réserves officielles existantes des pays membres.

1971 : Début de la fin des accords de Bretton Woods
Englués par des déficits intérieurs, les Etats-Unis abandonnent en 71 la convertibilité du dollar US en or. Le déclin du dollar USD commence alors. En 1973, les accords de Bretton Woods prennent fin définitivement.
L’année 1971 marque, également, la naissance officielle du forex, un marché des changes flottant permettant d’organiser un marché de débit/crédit entre les monnaies des grandes nations industrialisées et cela en fonction de l’offre et la demande.

1972 : Apparition du serpent monétaire européen

Le serpent monétaire européen est un dispositif économique permettant de limiter les fluctuations de taux de change entre les pays membre de la CEE. Avec ce système, aucune monnaie ne pouvait fluctuer à la hausse ou à la baisse au delà de 2,25%. Il est remplacé en 1979 par le système monétaire européen, SME.
1992 : Disparition du SME
Le système monétaire européen éclate en 1992 attaqué par la spéculation. La livre, la lire, la peseta, l’escudo et la punt irlandaise payent le prix fort.

1994-2001 : crise des « petites »monnaies
En 1994, le peso mexicain connaît une crise majeure. En 1997, le bath thaï subit le même sort. En 1998, les déficits russes entrainent une attaque du rouble. En 2001 c’est l’Argentine qui commence à montrer des signes inquiétants.

2007 : crise des subprimes
Alors que les Etats-Unis vendent depuis de nombreuses années des produits structurés sur la base de dettes hypothécaires, le système trouve ses limites. Une bulle immobilière éclate alors en 2006, entrainant une multiplication des faillites et une dévalorisation des portefeuilles obligataires surévalués des grandes institutions du monde. En 2008, Lehman Brother, une banque majeure du pays, se déclare en faillite, s’en suit alors une panique générale qui s’étendra progressivement à l’ensemble de la planète.

2014 : Mise en place du plan européen de protection du système bancaire
Afin d’éviter les déboires rencontrés par Lehman Brother et de se prémunir d’un éventuel effondrement du système bancaire, les autorités européennes et les pays membres de la zone euro mettent en place le plan européen de protection du système bancaire.

2020 : Fin progressive de l’euro ?
La sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne affaiblira la monnaie unique et cette dernière pourrait continuer à vivre des heures sombres si la France met au pouvoir un candidat eurosceptique (comme Marine Le Pen) désireux de retrouver une indépendance nationale. A terme, c’est toute l’UE qui devrait être déstabilisée et l’euro pourrait ne pas survivre.