dollar AUD_forex_2Le dollar australien ou dollar AUD est la cinquième devise la plus négociée sur le marché des changes. On la retrouve dans environ 7,6% des transactions. Comment optimiser sa négociation ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Le dollar australien ou la devise des matières premières
L’Australie exporte beaucoup de matières premières. Au niveau mondial, l’Australie occupe la 21ème place des pays les plus exportateurs avec 243 milliards en 2014. Ce positionnement est logique dans la mesure où le pays dispose d’importantes ressources naturelles telles que le minerai de fer, le charbon, le gaz de pétrole et l’or.
Avec cela, les matières premières représentent une part importante de l’économie australienne. Même si le pays est actuellement en pleine transition post minière cette industrie compte encore pour près de 20% du PIB. La croissance économique dépend donc grandement des prix des matières premières. Lorsque ces derniers chutent, la croissance australienne ralentit et la devise nationale se déprécie sur le marché des changes. En revanche, lorsque les prix progressent, le dollar AUD s’apprécie davantage.

Un dollar australien étroitement lié à la croissance économique de la Chine
La Chine constitue le premier partenaire commercial de l’Australie notamment en ce qui concerne le secteur minier. Le pays est donc dépendant économiquement de la Chine. Concrètement, si la demande de matière première baisse en Chine, les exportations australiennes diminuent ce qui n’est pas vraiment bon. En effet, cela se répercute sur le dollar AUD qui se déprécie alors sur le marché des changes. En revanche, si la demande est forte alors les exportations progressent et la devise s’apprécie à nouveau sur le forex.

Un dollar australien tributaire des cycles économiques mondiaux

Comme les exportations sont une grosse part du PIB australien, le pays est sensible aux cycles économiques mondiaux. Lorsque la croissance mondiale progresse, le dollar australien est apprécié sur le marché des changes, en revanche lorsque cette dernière s’affaiblit le dollar AUD perd de sa valeur. Les investisseurs ont, en effet, tendance durant ces périodes à préférer les valeurs refuges comme le dollar USD, plus fiables.

Vous l’aurez compris, le dollar australien dépend grandement de l’évolution des cours des matières premières. Puisque le prix de ces matières premières est influencé par la croissance de la Chine, trader le dollar AUD revient à négocier l’évolution de la croissance chinoise et dans une plus grande mesure, l’évolution de la croissance asiatique car le Japon, par exemple, est également un partenaire commercial important.