fed-tampon.gifHier, la Réserve Fédérale américaine a annoncé son intention d'acheter à hauteur de 300 milliards de dollars des bons du Trésor à long terme sur les six prochains mois et d'augmenter significativement ses achats de titres adossés à des crédits immobiliers pour une valeur de 750 milliards de dollars dans le but de relancer l'économie américaine. Cette annonce surprise a plutôt effrayé les investisseurs du marché des changes qui craignent que le recours à la planche à billet ne rende les avoirs américains beaucoup moins attractifs et donc affaiblisse à terme le taux de change du dollar. A la suite de cette annonce, le billet vert a fortement décroché sur le marché des changes, accusant une perte de 3% face à la monnaie unique européenne et de 2% face au yen.

Cette décision laisse plusieurs questions en suspens. D'abord, les analystes du marché des changes s'attendent à ce que le goût pour le risque des investisseurs s'amplifie sous l'effet de la décision de la Fed, pouvant permettre à l'euro de tirer son épingle du jeu.

Dans le même temps, en cas de déstabilisation du dollar sur le marché des changes, il est probable que les investisseurs cherchent des placements plus sûrs et ne se reportent sur l'or, qui pourrait alors connaître une forte hausse de son cours sur le marché.

Ainsi, sur le court terme, les analystes du marché des changes parient fortement sur un affaiblissement du dollar qui pourrait être inversé si la Banque Centrale Européenne décide de prendre des mesures similaires pour la zone euro.

Toutefois, sur le long terme, un consensus existe parmi les cambistes. En effet, si les mesures prises par la Fed permettent un rétablissement de l'économie américaine, le dollar devrait automatiquement en profiter sur le marché des changes. Cette croyance est largement répandue puisque Wall Street a réagi hier très positivement aux annonces de la Fed, contrairement au marché des devises.