07 finance-islamiqueQu'est-ce que la finance islamique?

La finance islamique est née dans les années 70 avec l’intention de structurer des services bancaires et des produits financiers compatibles avec les préceptes du Coran. Depuis quelques années, et en dépit de la crise de Dubaï qui a ébranlé ce modèle, la finance islamique (qui peut se décliner sur quasiment tous les marchés financiers) attire de plus en plus d'acteurs mus soient par des motifs religieux soient par les perspectives de gains financiers.

Le Royaume-Uni, et son coeur financier, la City, figurent parmi les pionniers occidentaux de la finance islamique puisque le pays à commencer à intégrer dès 2004 des produits financiers islamiques dans ses portefeuilles. En France, le mouvement est beaucoup plus lent, une fois n'est pas coutume, et ce n'est que depuis 2008, alors que le modèle du capitalisme financier est remis en cause par la crise des crédits hypothécaires, que les acteurs financiers français commencent à s'intéresser à ce phénomène.

 Quels sont les principes fondamentaux de la finance islamique?

La finance islamique repose principalement sur deux principes fondamentaux:

1. Interdiction sur le paiement et la réception de toutes les formes d’intérêt (RIBA)

Le terme « Riba » désigne dans le droit musulman, tout avantage ou surplus perçu par l’un des contractants sans aucune contrepartie acceptable et légitime du point de vue de la Sharia. Le Riba prend deux formes principales, le Riba-Al-fadl et le Riba-Annassia. Ce dernier renvoie au surplus perçu lors de l’acquittement d’un dû, dont le paiement a été posé comme condition de façon explicite ou implicite dans le contrat, en raison du délai accordé par le règlement différé. Il s’agit du type le plus répandu dans la société, notamment à travers les crédits, des prêts et des placements proposés par les établissements bancaires et les organismes de financement traditionnels.

2. Partage des profits et des risques dans la conduite des affaires

Le forex islamique, astuce marketing mais aussi niche de marché

Sur les courtiers proposant un support français, la finance islamique a fait son apparition pendant la période 2008/2010. Nombreux sont les brokers qui ont, en effet, profité de la méfiance des investisseurs vis à vis de la crise du capitalisme financier pour proposer des alternatives, jugées en apparence moins risquées, comme la finance islamique. Cependant, ce mouvement s'est depuis atténué, au fur à mesure que les remises en cause du capitalisme se sont affaiblis. En revanche, la finance islamique, notamment dans le domaine du forex, répond en France à une demande réelle et croissante des particuliers qui, pour certains, souhaitent renouer avec les principes religieux de l'Islam. Le forex islamique, après avoir été surtout une astuce commerciale pour les brokers, apparait surtout désormais comme une niche de marché. 

Quel est le principal avantage des comptes forex islamiques?6a01156fb0b420970c011571ff751f970b-800wi

La principale différence entre le forex islamique et le forex dit "normal" tient au fait qu'il n'y a pas de swap sur les comptes forex en accord avec le Coran. En d'autres termes, le swap, qui correspond au différentiel des deux taux reçus et payés, et qui a lieu tous les soirs à 23h, n'est pas pris en compte sur un compte forex islamique. 

Quel(s) brokers choisir pour ouvrir un compte forex islamique?

Comme expliqué précédemment, de plus en plus de brokers Forex proposent des comptes islamiques et certains même ont ouvert des bureaux de liaison ou de représentation dans les pays du Golfe afin de s'imposer sur ce nouveau segment de marché. Bien que ce mouvement vers le Golfe des brokers et des banques ait connu un frein depuis 2010, avec la fermeture des bureaux de brokers ou de banques dans cette région, nombreux sont encore les brokers Forex qui proposent des comptes abordables compatibles avec les préceptes du Coran. Parmi eux, la banque d'investissement en ligne Saxo Banque, qui possède des bureaux à Paris, le courtier Etoro ou encore la firme AVAFX, aussi présente à Paris.